Procès Gbagbo / Abou Drahamane Sangaré (FPI) : « le mensonge est en train de laisser place à la vérité »


Abou Drahamane Sangaré croit plus qu'ihier en la libération de Laurent Gbagbo. (Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 20 fév. 2016
  • Visites: 2470
  • Commentaires: 1
Abou Drahamane Sangaré, chef de file la branche dite des ''caciques'' du Front populaire ivoirien (Fpi) était, vendredi 19 février 2016, au foyer des jeunes d'Abobodoum, à Yopougon où il a rencontré les militants du parti.

Abou Drahamane Sangaré a entretenu les jeunes sur le procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé devant le tribunal de la chambre de première instance I de la Cour pénale internationale, débuté le 28 janvier 2016. Ils les a galvanisés à demeurer ferme dans leurs convictions. «Nous comptons sur les femmes et les jeunes. On a besoin de vos apports sur le terrain. A un moment donné, on n'a pas le choix. Ayez le sens du combat. Que chacun aille partout pour expliquer ce qui se passe. C'est un complot international et le mensonge est en train de laisser place à la vérité», a-t-il déclaré.

Selon lui, la tournée entamée par le parti a pour unique but de mobiliser les militants en vue de la libération physique de Laurent Gbagbo. «L'esprit de Gbagbo est dans cette salle, c'est sa chair qu'il faut enlever dans la prison. C'est la raison pour laquelle nous faisons ces tournées de sensibilisation et de mobilisation», a affirmé Sangaré Abou Drahamane.

Il s'est montré convaincu que son mentor retrouvera sa liberté, parce que le complot international dont il fait l'objet est en train de se dissiper. «Avec Gbagbo, quand on pense que tout est fini, c'est maintenant que tout commence. (…) Dieu lui a confié une mission comme Mandela. C'est quelqu'un qui remonte tous les courants contraires. Avec ce personnage, il faut avoir toujours le sourire. Gardez espoir, on est en train de découvrir le complot de la communauté internationale. Aujourd'hui, tout le monde se mobilise, donc le Fpi doit se mobiliser», soutient l'ex-inspecteur général de l'État.

(...)


Lire la suite sur linfodrome.com


Yopougon Laurent Gbagbo Blé Goudé Front populaire ivoirien Fpi Abobo Cour pénale internationale procès



Educarriere sur Facebook