Cour pénale internationale : Ce que le général Mangou va dire


Le Général Mangou annonce le grande déballage à la Cpi. (Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: mar. 09 fév. 2016
  • Visites: 4594
  • Commentaires: 0
« Je veux parler, non pas pour faire condamner qui que ce soit, mais pour permettre aux Ivoiriens et à l'opinion internationale de connaître la vérité ».

Le général Philippe Mangou va donc se prêter au jeu des témoignages dans le cadre du procès conjoint de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et de son dernier ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, ouvert à la Cour pénale internationale (Cpi), le 28 janvier dernier. Il l'a clairement signifié lui même hier dans un communiqué parvenu à la presse. Il argue d'emblée que « beaucoup de gens parlent sans savoir ce qui s'est réellement passé. Si encourager monsieur Laurent Gbagbo le 11 mars 2011, à démissionner au moment où lui même demandait mon avis sur la question, pendant que l'armée était à court d'armes et de munitions, (vous et moi nous saurions certainement la provenance des armes et munitions stockées au palais ) que les Ivoiriens mouraient et qu'ils ne pouvaient ni manger, ni se soigner, c'est trahir, alors j'ai trahi ». Le général Mangou, aujourd'hui ambassadeur de la République de Côte d'Ivoire près la République du Gabon, promet ainsi le grand déballage, à la lumière de ces propos. Mais de l'avis de certains observateurs, le général lève un coin du voile sur la ligne de défense qui pourrait être la sienne dans le prétoire, à son tour de passage. Il s'agirait pour lui de faire comprendre aux juges qu'il n'a pas engagé de véritables combats, les hostilités ayant été farouchement ouvertes en fin mars 2011 lorsque les forces pro-Ouattara ont achevé leur progression du nord vers la ville d'Abidjan, siège du pouvoir. Mieux, qu'il ne pouvait mener aucun combat, étant donné qu'il n'y avait ni armes, ni munitions disponibles pour les forces qu'il dirigeait. Sur sa lancée, l'ancien patron des ex-Forces d (...)

Lire la suite sur L'Inter


Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo Charles Blé Goudé Philippe Mangou Ouattara Abidjan Cour pénale internationale Cpi procès Ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour