Politique nationale / Anaky Kobena : « La guerre de la succession de Ouattara va impacter toutes les décisions »
« Le RHDP a volé en éclats »
« 2016 sera une année de lutte »


Anaky Kobena regrette que toutes les formations politiques soient en crise. (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: vend. 08 janv. 2016
  • Visites: 2330
  • Commentaires: 0
Anaky Kobena, se réclament toujours président du Mouvement des forces d'avenir (Mfa), a présenté ses vœux pour la nouvelle année 2016, que nous vous proposons.

Nous entrons, ce jour, en l'an de grâce 2016 ; et c'est donc avec une grande joie et plein d'espoir, que le Mouvement des forces d'avenir (Mfa), par ma voix, vous souhaite à tous, des vœux de santé, sérénité et harmonie dans vos foyers, familles et quartiers.

Qu'il plaise au Tout Puissant de vous tenir tous, et ce, de manière permanente, le plus près possible des barèmes optimaux d'état général physique et moral ; tout le reste venant en prime par rapport à votre détermination de vivre mieux et de donner un plus à votre existence.

Au plan politique, notre message se réduira, cette fois-ci, à vous inviter tous, chers compatriotes, à faire le simple constat suivant :

En ce début d'année 2016, et après la présidentielle de 2015, toutes les formations politiques de notre pays sont en crise – ou en traversent – que cette crise soit ouverte ou larvée ; et cela ne préjuge rien de favorable au regard de ce qui est vraiment important.

A savoir, l'évolution de notre pays et de ses populations vers toujours plus de libertés et de démocratie.
Du côté du pouvoir, le Rhdp, en tant qu'alliance politique, a volé en éclats dès que les regards, attentions et ambitions se sont tournés vers la présidentielle de 2020.

Oui,'' feu ‘'le Rhdp n'a pas survécu à l'effet d'annonce de qui sera la bête rare à proposer comme candidat unique ou concerté de l'alliance à la présidentielle de 2020.

Les sabres sont déjà dégainés, cinq années trop tôt, et il est évident que, désormais, au niveau de la gouvernance, la guerre de la succession de Ouattara va impacter toutes les décisions et initiatives, au détriment du souci du développement de la Côte d'Ivoire et du bien être des Ivoiriens.

La crise déjà déclarée au Pdci avec les irréductibles et preux Essy et Banny, qui fait de ce grand parti un énorme monstre antédiluvien en convulsion, celle du Rdr où deux, sinon trois clans rivaux s'affrontent jusqu'au delà de nos frontières. l'Udpci et l'Upci condamnés à disparaître par l'appel de Daoukro, le Fpi où l'on ne cesse d'attendre l'inévitable réconciliation, le Mfa et le Pit qu'on veut affaiblir ou paralyser par des dissidences d'opérette, les autres formations de la gauche qui continuent de se chercher des repères, bref le tableau Ivoirien , au plan politique, est si peu reluisant que l'on pourrait être tenté d'appeler la société civile ou les voix citoyennes à la rescousse(-excusez le clin d'œil outre-nord) !Il s'impose à tous, et en par (...)

Lire la suite sur Soir Info


Anaky Kobena Banny Ouattara Pdci Rhdp Fpi Côte d'Ivoire Daoukro présidentielle réconciliation candidat développement




Educarriere sur Facebook