Camp pénal de Bouaké : Tout change pour les détenus pro-Gbagbo
Assoa Adou, Koua Justin, Baï Patrice inquiets


(Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 04 janv. 2016
  • Visites: 2841
  • Commentaires: 0
Koua Justin et ses camarades co-détenus pro-Gbagbo (Assoa Adou et Patrice Baï) sont, selon nos sources, inquiets. Et leur inquiétude est liée au vaste mouvement d'affectation dans le milieu carcéral en Côte d'Ivoire.

Ainsi, avons-nous appris, l'actuel régisseur du camp pénal de Bouaké, Amonkou Monsan, qui ne ménageait aucun effort pour que les détenus vivent dans des conditions acceptables et humaines, vient d'être muté à Abidjan où il prendra fonction en qualité de régisseur principal de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca).

Cet homme, qui cédera sa place à un nouveau régisseur au niveau du camp pénal, quitte Bouaké à la fin de ce mois de décembre. Son remplaçant qui prendra fonction cette semaine même, n'est connu de personne. D'où l'inquiétude des cadres du  Front populaire ivoirien (Fpi) toujours détenus au camp pénal. « Ils sont inquiets et ne savent pas à quelle sauce ils seront mangés, pour parler comme les Ivoiriens. Le nouveau régisseur sera le seul responsable des détenus. Il peut décider de changer tout le fonctionnement de la prison jusqu'au menu alimentaire, s'il le veut. Avec l'ancien, j'avoue que le camp pénal était une véritable prison cinq étoiles... Maintenant que celui qui entretenait correctement tous les détenus est parti, que nous réserve l'avenir ? », interroge notre informateur. Qui croit savoir que l'inquiétude n'est pas seulement au niveau des pro-Gbagbo, mais qu'elle l'est également au niveau de tous les détenus. «  Il n'y a pas (...)

Lire la suite sur Soir Info


Gbagbo Koua Justin Assoa Adou Front populaire ivoirien Fpi Côte d'Ivoire Abidjan Bouaké




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour