Scandale des écoutes téléphoniques, affaire Michel Gbagbo : Pourquoi les ex-cadres de la rébellion se taisent
Des confidences sur leurs relations avec Soro


Les ex-compagnons de Guillaume Soro dans la rébellion semblent l'avoir abandonné à son sort. (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 14 déc. 2015
  • Visites: 4201
  • Commentaires: 3
C'est dans l'adversité qu'on reconnaît ses vrais amis. Guillaume Soro doit être en train de méditer cette sagesse populaire depuis qu'il est englué dans une spirale juridico-médiatique .

Il semble, en effet, bien seul à faire face à cette mauvaise passe qu'il traverse depuis l'éclatement du scandale des écoutes téléphoniques, auquel s'est greffée cette affaire de mandat d'amener, qui lui est tombée dessus à Paris. L'on a peu voire pas du tout, vu ses ex-compagnons de la rébellion, monter au créneau pour lui témoigner publiquement leur soutien, à défaut de prendre fait et cause pour lui. Ces cadres des ex-Forces nouvelles, avec lesquels il a écrit un pan de l'histoire de ce pays, une décennie durant, se murent dans un silence à la fois assourdissant et troublant. Où sont passés les Konaté Sidiki, Alain Lobognon, Affoussiata Bamba Lamine, Dosso Moussa, pour ne citer que ceux-là ? Comme s'ils s'étaient passés le mot, aucun d'entre eux n'a osé prendre position dans cette affaire (même si Alain Lobognon était à son accueil à son retour de France, mercredi dernier). Pas un mot sur les réseaux sociaux sur lesquels certains d'entre eux sont pourtant prompts à réagir en d'autres circonstances. Pas une phrase de lâchée au détour d'une interview ou une activité politique, même si celle-ci n'a rien à voir avec les ennuis de Soro. Tout se passe comme s'ils avaient lâché celui qui, dans une vie passée, était leur leader voire leur mentor. Pourquoi se taisent-ils ? Selon des sources bien introduites dans le cercle des acteurs de l'ex-rébellion, ce silence bruyant observé par les cadres des ex-Forces nouvelles, s'explique par la dégradation des relations entre ceux-ci et celui qui était leur « président » pendant la décennie de rébellion. Au dire de nos inf (...)

Lire la suite sur Soir Info


Guillaume Soro Affoussiata Bamba Alain Lobognon France Paris




Educarriere sur Facebook