Présidentielle 2015 / Guillaume Soro : « Des militants du FPI vont voter Alassane Ouattara » - « Quelqu'un qui a connu l'élection de 2010, ne peut pas être effrayé en 2015 »


(Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 08 sept. 2015
  • Visites: 3343
  • Commentaires: 1
Guillaume Soro est convaincu que "des militants du Front populaire ivoirien (Fpi) vont voter Alassane Ouattara" à l'élection présidentielle du 25 octobre 2015. Il l'a fait savoir, samedi 5 septembre 2015, à l'occasion de l'investiture du Pr Alphonse Djédjé Mady, Coordonnateur de la campagne du candidat du Rhdp à la présidentielle d'octobre 2015, dans la région du Haut Sassandra.

A la place publique de la grande Mosquée de Daloa, noire de monde, le président de l'Assemblée nationale (Pan), par ailleurs, président du Conseil politique de la campagne du candidat-chef de l'Etat, Alassane Ouattara, a fait savoir que même le Fpi de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, est conscient du travail abattu par le président Ouattara. Selon Guillaume Soro, au-delà des discours musclés que tiennent des responsables et militants de l'ancien parti au pouvoir, ceux-ci, une fois chez eux, se disent: "Vrai vrai, Alassane Ouattara est fort". Et d'ajouter: "Quel que soit notre bord politique, on doit reconnaître qu'en 4 ans, Alassane Ouattara a changé la face de la Côté d'Ivoire". Parlant de la présidentielle à venir, le numéro deux ivoirien s'est convaincu qu'elle sera remportée par le candidat du Rassemblement des houphouetistes pour la paix et la démocratie (Rhdp). "Même si tu es en Russie, en Chine, tu sais qui va gagner l'élection en Côte d'Ivoire. Alassane Ouattara a un bilan", a affirmé Guillaume Soro qui a ironisé en ces termes: "Même quand on n'aime pas le lièvre, il faut reconnaître qu'il court vite". Très ovationné par la foule, il a déploré les menaces de l'opposition à moins de deux mois du scrutin présidentiel. "Quelqu'un qui a connu l'élection de 2010, ne peut être effrayé en 2015", a-t-il prévenu.

Dénonçant le fait qu' "il y aura toujours des extrémistes", Guillaume Soro a fait savoir que "l'élection présidentielle, ce n'est pas la guerre". A l'en croire, ce scrutin doit être comme la finale d'une coupe. "L'élection présidentielle ne doit pas être l'occasion de se battre...Il faut que l'Afrique arrête avec ces élections qui nous donnent des maux de tête. L'élection d'octobre 2015 doit être une élection apaisée, une élection de réconciliation, de paix, une fête", a-t-il plaidé, faisant remarquer qu'il y a un temps pour chaque chose, et que "le temps d (...)

Lire la suite sur Soir Info


Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Guillaume Soro Djédjé Mady Rhdp Front populaire ivoirien Fpi Rassemblement Daloa Sassandra Afrique Chine élection présidentielle réconciliation candidat Assemblée nationale élections opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour