Télévision Numérique Terrestre : 10 chaînes et 2 nouveaux bouquets en décembre

  • Source: fratmat.info
  • Date: jeu. 06 août 2015
  • Visites: 4427
  • Commentaires: 0
Jean-Philippe Kaboré, secrétaire exécutif du Comité national de migration vers la télévision numérique terrestre, a animé une séance de formation, le mardi 4 août, au profit des journalistes.

Suite au lancement, fin juin dernier, à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti), du réseau pilote de la Télévision numérique terrestre (Tnt) par le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, le secrétaire exécutif du Comité national de migration vers ce système de diffusion à la pointe de la technologie (Cnm-Tnt), Jean-Philippe Kaboré et ses collaborateurs ont organisé, le mardi 4 août, une session de formation à l'intention des journalistes.

Expliquant que la phase en cours qui court jusqu'en décembre, est opérationnelle dans la zone d'Abidjan (25% de la population), sur les réseaux Rti (1 et 2) avec, en pré-test, un panel représentatif d'un millier de foyers et de prescripteurs, le secrétaire exécutif de la Cnm-Tnt a aussi annoncé qu'à partir de décembre, « le lancement commercial du réseau de la Tnt sera effectif sur 50% du territoire national avec 9 à 10 chaînes gratuites, ainsi qu'au moins 2 bouquets payants avec 30 à 40 chaînes ».

Étant entendu, à l'en croire, que le modèle économique pour lequel la Côte d'Ivoire a opté, est celui de la viabilité d'un secteur audiovisuel libéralisé et maîtrisé, avec un écosystème comprenant outre le gouvernement, les opérateurs, l'Agence de gestion des fréquences (Aigf), les régulateurs télécoms (Artci), des contenus et services audiovisuels (Haca) et le Burida. A ce titre, le comité fait savoir que la Tnt payante ne devrait pas proposer des bouquets excédant 5000 Fcfa. Au plan technique, ce sont 35 sites qui seront déployés sur l'étendue du territoire national.

Bien plus, Jean-Philippe Kaboré explique que conformément au communiqué du Conseil des ministres du 29 juillet rappelant les exigences de la loi de 2004 portant régime juridique de la communication audiovisuelle, c'est dans une optique de partenariat public/privé que la société d'édition suggérée devrait voir le jour, en marge de la Rti, pour gérer la diffusion. Elle devrait avoir pour actionnaire majoritaire un privé ou un consortium de privés professionnels des médias.

40 milliards de Fcfa consentis par l'État

Dans la même veine, Jean-Philippe Kaboré est revenu sur l'appel d'offres lancé par le gouvernement pourconcéder la phase-test actuelle au Français Thomson Broadcast, Sagem-Com et Httv, sous la houlette du Cnm-Tnt et son partenaire technique Tdf....

Lire la suite sur fratmat.info




Daniel Kablan Duncan Burida Côte d'Ivoire Abidjan télévision numérique Artci gouvernement Conseil des ministres partenariat



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour