Côte d'Ivoire : à Treichville, ''on nous a transféré les problèmes, pas les solutions''


François Albert Amichia, maire de Treichville depuis près de vingt ans.
  • Source: jeuneafrique.com
  • Date: mer. 21 janv. 2015
  • Visites: 2076
  • Commentaires: 1
Située près du centre d'affaires mais enclavée entre la lagune Ébrié et Marcory, Treichville souffre d'un manque de place et de revenus pour construire de nouveaux logements.

Ses rues numérotées, ses façades décrépies, ses marchés, son port, son ambiance, sa population venue de toute l'Afrique de l'Ouest, qui lui vaut le surnom de "cité N'zassa" ("cité du brassage", en agni, langue du groupe Akan)...

Treichville est une commune populaire et l'une des plus emblématiques d'Abidjan. Membre du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), François Albert Amichia, 62 ans, est à la tête de sa municipalité depuis près de vingt ans. Il préside actuellement l'Union des villes et communes de Côte d'Ivoire et le Conseil des collectivités territoriales de l'Union économique et monétaire ouest-africaine.

jeune Afrique : Quels sont les principaux problèmes auxquels votre commune est confrontée ?

François Albert AmichiaNous aurions souhaité avoir plus d'espace pour accueillir les investisseurs qui s'intéressent à la commune, mais Treichville est pratiquement enclavée car elle est bordée par la lagune Ébrié d'un côté et par Marcory de l'autre, et n'a malheureusement pas de possibilité d'extension. De même, beaucoup de ceux qui naissent et grandissent à Treichville doivent partir lorsqu'ils entrent dans la vie active, car nous n'avons pas assez de logements à leur proposer. Les plus aisés s'installent à Cocody ou à la Riviera, les autres à Yopougon ou à Abobo. C'est dommage, car cette population jeune et plus aisée représente les forces vives et le futur de notre commune.

Lire la suite sur jeuneafrique.com




Yopougon François Albert Amichia PDCI Côte d'Ivoire Abidjan Cocody Abobo Treichville Riviera Marcory Afrique de l'Ouest logements



Educarriere sur Facebook