Plus de 3 ans après la crise post-électorale / De nouvelles révélations sur la chute de Gbagbo : Les graves accusations d'un membre de l'ex-galaxie patriotique - « Voici ceux qui ont empêché Gbagbo de démissionner »


Pour Sam l'Africain, il n'est pas bon pour le Fp d'avoir deux candidats pour le poste de président du parti. (Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: vend. 28 nov. 2014
  • Visites: 5600
  • Commentaires: 1
Plus de trois ans la chute de l'ex-président Laurent Gbagbo, les langues se délient. Ainsi apprend-on, de la bouche d'un membre de l'ex-galaxie patriotique, que l'ex-chef de l'État avait failli rendre sa démission au plus fort de la crise post-électorale.

La révélation a été faite hier, jeudi 27 novembre 2014 par Mohamed Sam Jichi dit Sam l'Africain, au cours d'une conférence de presse animée au Baron de Yopougon. Désormais président d'un parti politique, la Nouvelle alliance de la Côte d'Ivoire pour la patrie( Nacip), Sam l'Africain est en effet revenu sur les circonstances de la chute de Laurent Gbagbo. Il s'est notamment appesanti sur le fameux message à la nation que celui-ci s'apprêtait à délivrer avant que les forces internationales et les soldats alors appelés pro-Ouattara ne lui portent l'estocade.

Il se devait de revenir sur cet épisode de la crise post-électorale, « par devoir de vérité », a-t-il souligné. Selon lui, le 31 mars 2011, alors que des bombes pleuvaient sur la résidence présidentielle de Cocody, Gbagbo était sur le point d'annoncer à la nation sa démission du pouvoir. « Et au moment où les Ivoiriens s'attendaient à écouter leur président, bombardé par l'armée française, ils ne l'ont pas vu ni entendu à la télévision. Parce qu'en réalité, Laurent Gbagbo avait été empêché par ses plus proches de prononcer son discours, ce jour-là », a révélé, dans son propos liminaire, l'ex-membre de la galaxie patriotique dirigée par Charles Blé Goudé.

Invité à en dire davantage, Sam l'Africain s'est voulu plus explicite. « Le 31 mars 2011, j'étais au palais présidentiel avec le ministre Alcide Djédjé (ministre des Affaires étrangères à l'époque, Ndlr). C'est lui qui a rédigé le discours du président et le lui a soumis. Le président a lu et a porté des corrections. Dans ce discours, le président voulait annoncer qu'il allait démissionner. Il s'apprêtait à dire qu'il allait renoncer au pouvoir, eu égard à la pression de la communauté internationale et à la tou (...)

Lire la suite sur L'Inter


Yopougon Laurent Gbagbo Charles Blé Goudé Alcide Djédjé Sam l'Africain Ouattara galaxie patriotique Côte d'Ivoire Cocody présidentielle




Educarriere sur Facebook