Commission électorale indépendante / Boni Claverie (AFD) : « Nous avons un souvenir douloureux avec Bakayoko »


Danièle Boni Claverie s’est exprimée au nom de l’Afd. (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 09 sept. 2014
  • Visites: 2358
  • Commentaires: 0
Le maintien de Youssouf Bakayoko à la tête de la Commission électorale indépendante (Cei) est l'une des principales raisons du refus des représentants de l'opposition issus de l'Alliance des forces démocratiques (Afd) de participer aux travaux de l'institution.

Ce refus de voir le président de la Cei continuer de diriger l'institution en charge des élections en Côte d'Ivoire, a été réitéré et expliqué par Danièle Boni Claverie, vice-présidente et porte-parole de l'Afd. C'était lors d'une conférence de presse organisée, hier lundi 8 septembre 2014, au siège du Rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (Rpp) de Laurent Dona Fologo, à Cocody. « Il ne s'agit pas de la personne de M. Bakayoko, mais du symbole qu'il représente. La Cei de M. Bakayoko nous renvoie à des moments de grandes difficultés. Des moments douloureux pour notre pays. 

Notre décision de ne pas accepter la reconduction de M. Bakayoko à la tête de la Cei vient de ce que nous voulons tourner cette page douloureuse de notre histoire. Nous ne voulons plus de ce symbole. Cela ne s'attaque pas à sa personne. C'est une question de principe. Il faut qu'il y ait une Cei nouvelle, et nous pensons que pour qu'elle puisse affirmer cette nouveauté que nous voulons, il faut changer le président de la Commission électorale indépendante », a-t-elle déclaré.

Cependant, la présidente de l'Union républicaine pour la démocratie (Urd) a fait savoir que le retrait de Dogou A (...)

Lire la suite sur Soir Info


Côte d'Ivoire Youssouf Bakayoko Laurent Dona Fologo Commission électorale indépendante Cei Rassemblement Cocody élections opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour