Procès à la CPI : Comment la guéguerre Affi-Katinan complique tout pour Gbagbo


La guéguerre entre Affi N'Guessan et Koné Katinan n'arrange pas les affaires de Laurent Gbagbo. (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: mar. 19 août 2014
  • Visites: 2051
  • Commentaires: 0
Le Comité central extraordinaire du Front populaire ivoirien (Fpi), du jeudi 14 août 2014, a entériné les recommandations du groupe de médiation dans la crise qui secoue le parti de Laurent Gbagbo. Ainsi, le 30 août 2014 au plus tard, le Fpi devrait publier la date de son prochain congrès.

Tout semble être rentré dans l'ordre au sein de la famille des « frontistes » même si les divisions restent entières. Il ne faut pas se le cacher : cette crise a profondément divisé le Fpi, compliquant la situation de Laurent Gbagbo. Son porte-parole, l'ex-ministre Koné Katinan Justin, depuis son exil ghanéen, a littéralement asséné ses vérités au président du parti, Affi N'guessan. En effet, dans une déclaration publiée dans la presse, lundi 11 août 2014,  Koné Katinan a estimé que le président du Fpi a dévoyé la lutte pour la libération de Laurent Gbagbo. Il a dit n'avoir pas apprécié certaines sorties de Pascal Affi N'guessan et surtout la désignation de Dogou Alain dit Goba Maurice, l'ex-ministre de la Défense sous Laurent Gbagbo, à la Commission électorale indépendante (Cei) pour le compte du Fpi.

Avant cette sortie publique de Katinan, Affi N'guessan avait réorganisé le Secrétariat général de son parti, le 4 juillet 2014, en annulant les attributions de Simone Éhivet Gbagbo. Laurent Akoun, anciennement secrétaire général et porte-parole, avait été remplacé par Agnès Monnet. Cette situation a entraîné une crise dans le parti fondé par Laurent Gbagbo. Aujourd'hui, les esprits semblent s'être calmés. Cependant, la guéguerre entre Affi N'guessan et Koné Katinan semble avoir laissé des traces. « Depuis plusieurs mois, je n'ai de cesse d'attirer l'attention des uns et des autres sur le fait que certains propos et certains actes posés par la direction du parti, notamment le président du parti, contrarient les intérêts du Président Laurent Gbagbo en ce qu'ils impactent négativement son sort.

Des adresses régulières ont été faites soit en privé, soit dans la presse pour relever ces manquements (…). Malheureusement, mes adresses sont restées vaines. C'est pourquoi, j'en appelle au peuple de Côte d'Ivoire, notamment aux militantes et militants du Fpi, pour une mobilisation immédiate et totale afin que le parti fondé par le président Laurent Gbagbo, reste à la disposition de son fondateur. C'est le devoir à la fois moral et politique des militants du Fpi », a martelé le porte-parole de l'ex-président de la République, Koné Katinan Justin, le dimanche 10 août 2014, dans une déclaration de presse.

Une réponse cinglante du camp d'Affi N'guessan a été publiée, le jeudi 14 août 2014, pour battre en brèche (...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Affi N'guessan Koné Katinan Agnès Monnet Front populaire ivoirien Fpi Commission électorale indépendante Cei Côte d'Ivoire




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour