ft-ad_1
Société

Protection sociale : un atelier sur les mécanismes de prélèvements automatiques des cotisations sociales s'ouvre à Assinie

post-img

Assinie, le 04 avril 2024 – Le ministre de l'Emploi et de la Protection sociale, Adama Kamara, a présidé, le jeudi 04 avril 2024 à Assinie, la cérémonie d'ouverture de l'atelier de finalisation et de validation du projet de Communication en Conseil des ministres relative à des propositions de mécanismes de prélèvements automatiques des cotisations sociales.

Selon le ministre, contrairement aux travailleurs des secteurs publics et privés et formel, pour les travailleurs indépendants, il n’existe aucun mécanisme de prélèvements des cotisations à la source.
Il a déploré que sur un effectif de 451 660 enrôlés sur une population estimée à 6 611 650, seulement 7 200 paient régulièrement leurs cotisations dans le cadre du Régime social des travailleurs indépendants (RSTI)

Dans le même ordre d’idées, il a souligné que concernant la Couverture maladie universelle (CMU), on enregistre, à ce jour, près de 12 millions d’enrôlés dont seulement 880 602 cotisent effectivement.
Pour la Complémentaire, sur un effectif d’environ 370 000 fonctionnaires civils et militaires, on dénote seulement 1 856 adhésions volontaires (soit 0,5% de l’effectif des fonctionnaires) pour 54 369 adhésions systématiques (soit 14,7% de l’effectif des fonctionnaires).

Afin de permettre aux Institutions de Prévoyance sociale d’accompagner encore plus l’Etat dans le financement de son économie avec les ressources domestiques et de servir, sur le long terme, des prestations sociales aux concernés, un ensemble de mesures doivent être prises, a-t-il suggéré, pour rendre effectif les obligations liées à la souscription et au paiement des cotisations.

C’est ce qui justifie la tenue de cet atelier qui permettra de proposer des solutions concrètes non seulement pour identifier les travailleurs indépendants, mais mieux, pour définir des mécanismes consensuels de prélèvement à la source moins contraignant à l’image des fonctionnaires de Côte d’Ivoire et du secteur privé formel.

L’objectif étant de recueillir les observations, suggestions et propositions d’amendement des participants et valider le projet de communication en Conseil des ministres ainsi que de proposer des projets de textes instituant des mécanismes de prélèvements automatiques des cotisations sociales. « De ce diagnostic, dépendra la pertinence des textes à mettre en œuvre dans chaque secteur afin de faire des travailleurs de Côte d’Ivoire des polypensionnés », a-t-il fait savoir.


CICG




sociale secteur don projet communication jeu Côte d’Ivoire Assinie Couverture maladie universelle CMU Conseil des ministres CICG fonctionnaires

Articles similaires