ft-ad_1
Economie/Finance

Mines : le ministre Sangafowa Coulibaly inaugure la mine d'or de Séguéla

post-img

Abidjan, le 18 septembre 2023- La mine d'or de Séguéla, dans la région du Worodougou, un projet estimé à 865 000 onces d'or, soit 28 tonnes d'or pour un investissement global de 78 milliards de FCFA, a été inaugurée par le ministre des Mines, du Pétrole et de l'Energie, Mamadou Sangafowa Coulibaly, le vendredi 15 septembre 2023.

« La production est évaluée à 4 tonnes d’or par an. Le projet apportera plus de 80 milliards de CFA à la Côte d’Ivoire. Quand le Comité de Développement local minier (CDLM) pourrait engranger à peu près 4 milliards de FCFA sur la durée de la mine fixée à huit ans. Non sans oublier la création de 500 emplois directs et les emplois indirects non chiffrables », a annoncé Mamadou Sangafowa Coulibaly. Il était en compagnie du président directeur général (PDG) de la société Fortuna Sylver Mines, Jorge Ganoza et du président du Conseil régional du Worodougou, le ministre Bouaké Fofana.

Selon le ministre Sangafowa Coulibaly, l’installation de cette société production d’or, la cinquième du genre dans le pays, est le signe de la confiance des investisseurs miniers en la Côte d’Ivoire.

En marge de cette cérémonie, le ministre a installé le CDLM, une installation marquée par la remise de l’arrêté interministériel instituant le comité au préfet de la région du Worodougou, préfet du Département de Séguéla, par ailleurs, président du CDLM, et d’un chèque de 100 millions de FCFA en guise de premier apport de la mine aux villages impactés, pour la réalisation des projets communautaires.

Le Président du Conseil régional du Worodougou, Bouaké Fofana, s’est réjoui de l’ouverture de cette mine dans la région, relevant la joie des populations pour ce démarrage qui permettra d’offrir du travail, notamment, aux jeunes.

Quant au PDG du groupe Fortuna Sylver Mines, Jorge Ganoza, il s’est engagé « en tant que minier responsable », à être, chaque jour, un bon voisin et un partenaire solide. Il a souligné que la société minière a développé des programmes pour améliorer notamment la qualité de vie, la santé, les infrastructures et l’éducation des populations riveraines en mettant un accent particulier sur les femmes et les enfants.

Jorge Ganoza a rassuré les populations de sa détermination à assurer la formation des jeunes des communautés locales, « qui représentent aujourd’hui 40% de la main-d’œuvre de la mine de Séguéla dont 10% sont des femmes ». Il a ajouté que la contribution au fonds de développement local minier permettra à Séguéla et à ses villages de se développer durablement.

Source : CICG




village don Abidjan éducation projet production local jeunes fonds femmes 2023 Mamadou Sangafowa Coulibaly Côte d’Ivoire Bouaké emplois CICG développement formation santé

Articles similaires