Côte d'Ivoire : le taux de pression fiscale estimé à 13%

  • Source: APA
  • Date: mar. 10 janv. 2023
  • Visites: 572
  • Commentaires: 0
L'économie informelle, évaluée entre « 30 à 40% du Produit intérieur brut (PIB) » du pays échappe aux impôts, une marge que la direction générale des impôts envisage de fiscaliser.

« Le taux de pression fiscale est de 13% actuellement et nous ambitionnons de le faire monter, chaque année, d'au moins 0,5 point », ce qui devrait générer une manne financière oscillant entre 200 et 300 milliards de Fcfa, a dit ce mardi le directeur général des impôts, M. Abou Sié Ouattara.

« Si on réussit à faire monter d'un point (le taux de pression fiscale), cela fait 400 à 500 milliards de Fcfa et c'est ça l'ambition que nous visons », à travers l'élargissement de l'assiette fiscale, la captation des niches fiscales et la lutte contre l'économie souterraine, a-t-il ajouté.

M. Abou Sié Ouattara s'exprimait à l'occasion de la rentrée fiscale de la direction générale des impôts, un moment auquel il a expliqué à la presse, l'esprit et l'impact économique de l'annexe fiscale 2023, entrée en vigueur depuis le 9 janvier 2023. 

Le Patronat ivoirien relève, selon une étude diligentée par l'organisation, que les entreprises subissent une pression fiscale entre « 27% et 33% pour certaines activités ».Au cours de l'année 2022, les autorités évoquaient une pression fiscale de 12,5%, ce qui montre ostensiblement une progression de 0,5%. 

Il a, en outre, fait savoir que « l'annexe fiscale 2023 comprend des outils qui visent à lutter contre l'économie informelle et à faire en sorte que les 30 à 40% du Produit intérieur brut qui échappent à l'impôt » ne puissent pas affecter le PIB du pays estimé à 40.000 milliards de Fcfa.

L'annexe fiscale 2023 a été élaborée dans un contexte marqué au plan mondial par la poursuite des effets de la pandémie de la Covid-19, et de la crise économique, énergétique et alimentaire engendrée par la guerre russo-ukrainienne.

Les répercussions de cette situation conjoncturell (...)

Lire la suite sur APA


Abou Sié Ouattara PIB Covid-19 ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour