Conseil des ministres : Plusieurs décisions prises aux niveaux administratif, diplomatique et sécuritaire

  • Source: CICG
  • Date: jeu. 10 nov. 2022
  • Visites: 859
  • Commentaires: 0
Le ministre de la Communication et de l'Économie numérique, Amadou Coulibaly, par ailleurs porte-parole du Gouvernement, a annoncé plusieurs décisions prises par le Conseil des ministres, aux niveaux administratif, diplomatique et sécuritaire, ce mercredi 9 novembre 2022.

Le Conseil a adopté un projet de loi sur le statut du corps diplomatique. Amadou Coulibaly a expliqué que ce projet de loi vise à créer un cadre propice à un meilleur déploiement de la diplomatie ivoirienne, en vue de promouvoir, de façon efficace, l'image de la Côte d'Ivoire et d'assurer son rayonnement sur la scène internationale. ''Ce dispositif actualise l'outil diplomatique national et redéfini, entre autres le profil de carrière ainsi que les droits et avantages des membres du corps diplomatique'', a précisé le porte-parole du gouvernement.

Toujours au niveau diplomatique, le Conseil a adopté un décret portant ratification de l'accord entre le gouvernement ivoirien et le Conseil fédéral de Suisse relatif à la suppression réciproque de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service. À en croire Amadou Coulibaly, cette convention autorise l'entrée et le séjour des officiels sur le territoire de l'une ou l'autre partie sans visa.

Au titre du ministère de l'Emploi et de la Protection sociale, le Conseil a adopté un décret portant institution d'un ordre de mérite de l'Emploi et de la Protection sociale. Cet ordre est destiné à récompenser les personnes qui, dans l'exercice de leur fonction publique, se sont distinguées dans le domaine de l'emploi et de la protection sociale. Cet ordre comprend les grades de chevalier, d'officier et le grade de commandeur.

Amadou Coulibaly a indiqué que, suite à une opération de contrôle de présence des fonctionnaires au titre de l'année 2019 portant sur 219 112 fonctionnaires, il a été relevé la présence de 212 159 fonctionnaires, soit un taux de présence de 96,82%. À la suite de la phase contentieux de l'opération, le Conseil a entériné les mesures prises par la ministre de la Fonction publique, à savoir : "L'arrêt de solde de 1 989 fonctionnaires contrôlés absents et la mise sous contrôle du salaire de 759 agents" , a fait savoir le porte parole du gouvernement.

Il a, en outre, indiqué qu'une opération de contrôle de présence des fonctionnaires est prévue au titre de l'année 2022.

Au niveau économique, le ministre a indiqué que le budget alloué aux établissements publics nationaux (EPN) a s'équilibre en ressources et en charges au 39 juin 2022 à 687,4 milliards de FCFA, contre 669,5 milliards de FCFA inscrits au budget initial. La hausse de 17,9 milliards de FCFA est consécutive aux modifications budgétaires intervenues en cours d'exercice. En fin juin 2022, les ressources globales mobilisées par les EPN s'élevaient à 317,4 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 46,2%. Les dépenses quant à elles se chiffrent globalement à 204,5 milliards de FCFA, soit un taux d'exécution de 29,8%. La gestion budgétaire des EPN à fin juin 2022 a été marquée par un solde excédentaire de 112,9 milliards de FCFA.

Au chapitre sécuritaire, le porte-parole de gouvernement a annoncé la sortie officielle de 2714 élèves sous officiers de police, dont 1471 le jeudi 10 novembre à l'école de police d'Abidjan et 1263 le vendredi 11 novembre à l'école de police Amadou Gon Coulibaly de Korhogo.

Sur la question des 46 soldats Ivoiriens détenus au Mali, le porte-parole a appelé à la patience des familles et des Ivoiriens, tout en assurant que les 46 soldats rentreront en Côte d'Ivoire.




Côte d'Ivoire Amadou Gon Coulibaly Amadou Coulibaly Abidjan Korhogo Suisse Mali Gouvernement emploi police projet de loi Conseil des ministres Fonction publique budget fonctionnaires Ivoirien



Educarriere sur Facebook