Côte d'Ivoire : ''aucun étranger'' parmi les soldats ivoiriens détenus au Mali (Gouvernement)

  • Source: APA
  • Date: jeu. 13 oct. 2022
  • Visites: 481
  • Commentaires: 12
Pour le gouvernement, pour être membre de la Fonction publique en Côte d'Ivoire, il faut être d'abord Ivoirien, or les militaires sont des agents de l'Etat.

Interrogé par un journaliste, à l'issue d'un Conseil des ministres mercredi, le porte-parole du gouvernement ivoirien M. Amadou Coulibaly, a déclaré que selon les textes en Côte d'Ivoire « nul ne peut appartenir à la Fonction publique s'il n'est national de ce pays ».

« Pour être membre de la Fonction publique ivoirienne, il faut d'abord être Ivoirien », a-t-il insisté, avant d'ajouter que « les militaires sont des agents de l'Etat, ils sont des fonctionnaires et leur corps étant encore plus particulier ».

Il a soutenu que « ces militaires Ivoiriens sont bel et bien Ivoiriens », tout en faisant observer qu'« en dehors des pays qui disposent de légions étrangères où la loi de leur pays leur permet d'avoir des gens d'autres nationalités, dans tous les Etats du monde pour appartenir à l'armée, il faut être national de ce pays ».

Le 10 juillet 2022, 49 militaires ivoiriens ont été arrêtés, en début d'après-midi, à l'Aéroport International de Bamako. Ces soldats ont été présentés par les autorités maliennes comme des mercenaires. Avec la médiation togolaise, trois soldates ont été libérées.

Le gouvernement ivoirien avait réagi le mardi 12 juillet 2022 à travers le Conseil national de sécurité (CNS) qui a produit un communiqué en indiquant qu'il s'agit de « militaires régulièrement inscrits dans l'effectif de l'armée ivo (...)

Lire la suite sur APA


Bamako Côte d'Ivoire Amadou Coulibaly gouvernement Conseil des ministres Fonction publique ivoiriens fonctionnaires




Educarriere sur Facebook