Simone Gbagbo appelle à une amnistie pour les détenus politiques

  • Source: APA
  • Date: lun. 09 août 2021
  • Visites: 891
  • Commentaires: 0
L'ex-Premier dame de Côte d'Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo, a appelé dimanche le président Alassane Ouattara à prendre une amnistie pour la libération des détenus de la crise postélectorale de 2010-2011, lors d'une cérémonie en son honneur à Bonoua, localité dont elle est originaire.

"Je voudrais encore appeler le président Alassane Ouattara, appeler le gouvernement de Côte d'Ivoire pour qu'ils fassent le pas qui va permettre d'apporter l'apaisement total dans tous les coeurs des Ivoiriens, en libérant les prisonniers", a lancé Mme Simone Gbagbo.

Les prisonniers sont "encore nombreux dans nos prisons. Je parle de nos prisonniers politiques, mon souhait est que ces hommes qui y sont encore depuis 10 ans, entre autre, le général Dogbo Blé, qu'on puisse les retrouver en liberté comme moi j'ai pu bénéficier d'une ordonnance d'amnistie", a soutenu l'ex-Première dame. 

"Que pour eux, également, il soit pris une amnistie qui permettra de les mettre en liberté, non pas dans dix ans, mais maintenant", a dit Mme Simone Gbagbo, souhaitant que ceux qui sont en exil puissent aussi regagner leur pays "en toute tranquillité maintenant".

Pour elle, la réconciliation nationale est la première actualité à traiter aujourd'hui. Elle s'est dite encore engagée pour le bonheur de la Côte d'Ivoire, partageant sa foi d'un pays réconcilié devant des centaines de personnes.

L'ex-Première dame était célébrée sur la terre des siens à l'occasion d'une journée dénommée "Simone day", un concept créé par ses fans, visant à distinguer chaque 8 août une femme leader engagée en politique.

Mme Simone Gbagbo, détenue à l'issue de la crise postélectorale de 2011, avait été libérée le 8 août 2018 à la suite d'une amnistie prise par le chef de l'Etat Alassane Ouattara, alors qu' elle était sous un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI).

Suite à l'acquittement de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son co-accusé Charles Blé Goudé par la CPI, la juridiction pénale internationale a abandonné les charges contre l'ex-Première date de Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo.

Elle a avoué qu' elle voulai (...)

Lire la suite sur APA


Laurent Gbagbo Simone Ehivet Gbagbo Simone Gbagbo Alassane Ouattara Charles Blé Goudé Dogbo Blé Côte d'Ivoire Bonoua Cour pénale internationale CPI réconciliation gouvernement mandat d'arrêt Ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour