Soro dénonce le ''caractère arbitraire'' des arrestations de ses proches pour le ''faire chanter''

  • Source: APA
  • Date: dim. 03 janv. 2021
  • Visites: 722
  • Commentaires: 1
L'ex-président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, actuellement hors de son pays, a dénoncé vendredi le "caractère arbitraire" des arrestations de ses proches pour le "faire chanter", dans un message à l'occasion de l'an 2021.

"Je dénonce le caractère arbitraire de ces arrestations, car manifester est un droit constitutionnel, on maintient en prison des femmes, des mamans, qui auraient mérité l'attention du plus insensible", a dit M. Guillaume Soro, dans une vidéo postée sur Facebook.

"On enferme des compagnons et des frères, juste pour faire mal, des otages, pour me faire chanter", a ajouté le président du mouvement citoyen Génération et peuples solidaires (GPS), leur exprimant toute son affection et sa solidarité.

Il a en outre demandé "la libération de tous les détenus politiques civils ainsi que les membres des forces de défense et de sécurité incarcérés depuis la crise postélectorale de 2010". 

"Malgré la terreur et la répression, je plaide pour que nous ne devoyions pas la valeur sacrée de notre engagement en faveur de la démocratie", a-t-il souligné, invitant ses partisans à "garder espoir, car malgré tout, rien n'est perdu pour notre pays".

 
 

 

Selon le président de GPS, 2020 a été aussi "l'année de la perpétration des pires exactions contre les droits humains et partant contre la démocratie" en Côte d'Ivoire, car "la Constitution a été violée".

M. Soro, à l'instar des leaders de l'opposition estiment que le chef de l'Etat Alassane Ouattara, a brigué un troisième mandat contrairement à la loi fondamentale. Selon le Conseil constitut (...)

Lire la suite sur APA


Alassane Ouattara Guillaume Soro GPS Côte d'Ivoire Facebook Assemblée nationale Constitution opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour