Présidentielle 2020 : Deux véhicules d'armes interceptés près du village d'Affi N'guessan, 3 convoyeurs prennent la fuite, 2 autres interpellés
Affi N'guessan : « S'ils ont fui, c'est qu'ils ont quelque chose à se reprocher »
« Ce pouvoir s'appuie sur des milices pour terroriser les populations »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 26 oct. 2020
  • Visites: 1361
  • Commentaires: 0
Dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 octobre 2020, deux véhicules chargés d'armes ont été interceptés à Banabo, non loin de Bouadikro, le village de Pascal Affi N'guessan, situé dans le département de Bongouanou.

La nuit du dimanche 25 octobre 2020 a été très mouvementée à Banabo, localité située à environ 4 kilomètres de Bouadikro, village de Pascal Affi N'guessan, porte-parole de la plateforme de l'opposition ivoirienne. Selon nos sources, aux environs de 22 heures, deux véhicules chargés d'armes ont été interceptés à un barrage érigé par les jeunes de ce village et des villages environnants, avant d'être incendiés.

En effet, Linfodrome a appris auprès d'un habitant de Banabo, village situé à 8 kilomètres de Bongouanou que deux véhicules, dont un avec à son bord des individus habillés dans des tenues différentes de l'armée, et l'autre, avec à son bord le chauffeur et un autre individu, ont été freinés dans leur progression par des jeunes. Interrogés sur le contenu des véhicules et leur destination, il nous revient qu'ils sont restés muets comme des carpes. « Les jeunes les ont obligés à mettre pied à terre. Ils ont fait appel aux gendarmes et policiers de Bongouanou qui sont venus les chercher. Aux environs de 1 heure du matin, une dizaine de soldats est arrivée à Banabo, en vue de rechercher 17 armes disparues des véhicules », selon notre interlocuteur qui ajoute que les jeunes leur auraient remis 6 armes avant que les forces de l'ordre ne retournent à Bongouanou avec les individus interpellés dans ces véhicules.

Dans le souci de vérifier cette information, nous sommes entrés en contact, dans la journée du lundi 26 octobre 2020, avec le chef du village de Banabo, Kadio oi Kadio Bertin, ou Nanan Yoman II, son nom de règne. « Moi, je suis à Abidjan. J'ai été informé depuis (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Affi N'guessan Abidjan opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour