Le PNUD annonce plus de 7,8 milliards Fcfa d'appui au système électoral ivoirien

  • Source: APA
  • Date: dim. 19 juil. 2020
  • Visites: 625
  • Commentaires: 0
Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) annonce 7,84 milliards Fcfa d'appui au système électoral ivoirien, sur une période de deux ans, en vue de l'organisation de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020 et des prochaines législatives.

Cette aide au profit de l'Etat de Côte d'Ivoire fait suite à une mission d'évaluation des besoins électoraux du pays déployée en novembre 2019, après une requête du gouvernement ivoirien à laquelle le secrétaire général des Nations Unies a répondu « favorablement », rapporte une d'information transmise à APA, dimanche. 

Le projet d'assistance électorale selon le rapport de la mission d'évaluation des besoins électoraux dans la perspective de relever durablement le défi de la consolidation de la paix,  a dressé les trois axes majeurs.

Il s'agit de « l'appui au dialogue et à la prévention-gestion des conflits, de l'appui au renforcement de la communication autour du processus électoral et de l'appui au renforcement des capacités des acteurs impliqués dans le processus électoral ».

Ce projet d'une durée de deux ans, dont le budget est évalué à 13 672 800 dollars américains (7,84 milliards Fcfa ), est exécuté par les agences du Système des Nations Unies sous le leadership du PNUD, en raison de son mandat en termes d' « expertise technique et d'impartialité ».

La mission a recommandé le développement d'un projet d'assistance électorale, pour appuyer l'amélioration du système électoral ivoirien, tout en soutenant les efforts du gouvernement et des autres parties prenantes de l'élection présidentielle et des législatives à venir.

De nombreux partenaires bilatéraux et multilatéraux, avec le PNUD, ont déjà contribué au fonds commun tels le Canada, la France, la Grande Bretagne, le Japon, la Suisse, la Turquie, l'Union européenne, la JICA, les USA et l'Allemagne, révèle une note du PNUD.

Dans le cadre de cette assistance des Nations Unies au processus électoral en Côte d'Ivoire, le PNUD a abrité et facilité des rencontres entre la Commission électorale indépendante (CEI) et les partis politiques, avec la société civile et les médias.

Ces échanges ont contribué à faire valoir le point de vue de chacune des parties prenantes et à soulever quelques préoccupations qui ont favorisé l'apaisement de l'environnement électoral comme la prolongation de la période d'enrôlement des électeurs, se félicite le bureau du PNUD à Abidjan.

La facilitation du PNUD a permis de considérer d'autres pièces administratives pour l'inscription sur la liste électorale et le maintien de 11.000 centres de collecte. Le projet a de ce fait entrepris des activités visant à promouvoir l'inscription des électeurs sur la liste électorale. 

Le projet a, alors, soutenu le plan de communication et de sensibilisation de la CEI à travers la diffusion des divers supports de sensibilisation, comme les spots-TV, spots-radios, des affiches et d'insertions presse-bandeau.

Une vingtaine d'ONG a également été mobilisée pour la sensibilisation des électeurs, notamment les jeunes et les femmes. Un centre des médias a été mis en place pour renforcer l'information et la mise à jour sur le processus électoral des journalistes, des électeurs et des parties prenantes.

D'autres activités visant au renforcement des capacités des acteurs électoraux ont été réalisées à travers le projet d'assistance électorale qui a apporté des appuis en outils et en matériels didactiques pour la formation des commissaires locaux.   

Outre ces activités, un atelier sur le rôle et la contribution des Forces de Sécurité Intérieure à la sécurisation des élections en Côte d'Ivoire a été organisé au profit des acteurs sécuritaires issus de la police et de la gendarmerie nationale pour les instruire sur leur intervention en période électorale.

Près de 30 000 agents des Forces de Sécurité Intérieure ont été formés sur les meilleures pratiques et leur rôle dans la gestion sécuritaire du processus électoral. Le projet devrait continuer son appui-conseil à la CEI pour l'organisation d'élections apaisées, ouvertes et inclusives.

Ses activités viseront en priorité la réduction des violences liées au processus électoral en mettant en place à la CEI un centre de coordination des mécanismes de réponses aux violences et incidents liés aux opérations électorales et le renforcement de la communication à tra (...)

Lire la suite sur APA


Commission électorale indépendante CEI Côte d'Ivoire Abidjan Japon France Suisse Allemagne Turquie Canada PNUD Union européenne élection présidentielle gouvernement gendarmerie police budget élections




Educarriere sur Facebook