Côte d'Ivoire : l'inscription sur le listing électoral a eu lieu dans un « climat général apaisé » (CNDH)

  • Source: APA
  • Date: jeu. 09 juil. 2020
  • Visites: 428
  • Commentaires: 0
Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) de Côte d'Ivoire, dont une mission d'observation a visité 2 632 centres d'inscription sur le listing électoral dans les 31 régions du pays sur 10 848, juge que l'opération s'est déroulée dans « un climat général apaisé ».

Le point de l'opération a été fait, mercredi à Abidjan, par la présidente du CNDH, Mme Namizata Sangaré, dans une déclaration préliminaire de la mission d'observation de la révision de la liste électorale du Conseil national des droits de l'Homme, face à la presse.

La mission a constaté que l'opération de révision de la liste électorale, conduite par la Commission électorale indépendante (CEI) du 10 au 24 juin 2020, avec deux prorogation du 25 au 30 juin et du 1er au 5 juillet 2020, s'est déroulée dans « un climat général apaisé », a déclaré Mme Sangaré. 

Selon la présidente du CNDH, la mission a mobilisé 163 observateurs membres de différentes équipes conduites dans le District d'Abidjan par les conseillers aux droits de l'Homme et dans les régions administratives par les présidents des commissions régionales des droits de l'Homme.

Cette mission a pu visiter 364 centres d'enrôlement dans le District d'Abidjan et 2 292 dans les 31 régions administratives, soit un total de 2 632 sur 10 848 centres installés par la CEI, soit un taux de couverture de 24,26%.

Le CNDH observe que les centres d'enrôlement ont, sur l'ensemble du territoire national, ouvert et fermé aux heures légales (7h30 - 17h30 GMT) de façon générale, toutefois le CNDH note « de légers retards dans certains centres ». 

Concernant le matériel d'enrôlement, la mission a noté que dans la plupart des cas, les centres d'enrôlement disposaient à temps et en quantité suffisante du matériel composé essentiellement de tablettes, de fiches journalières des inscrits et des formulaires d'inscription. 

La mission a relevé « l'insuffisance de formulaires de certificats de résidence dédiées à l'opération pour les requérants de la catégorie 1 qui souhaitent changer leur lieu de vote, notamment au commissariat du 29e arrondissement, au quartier Biafra, à Treichville, une cité dans le Sud d'Abidjan.

Elle indique avoir constaté une absence quasi générale des forces de défense et de sécurité dans les centres d'enrôlement visités. Et, la participation des populations étaient au démarrage morose avant qu'il y ait de l'affluence dans la période du 30 juin au 5 juillet 2020. 

(...)

Lire la suite sur APA


Commission électorale indépendante CEI CNDH Côte d'Ivoire Abidjan Treichville



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour