Coronavirus : Attention, des escrocs sévissent, les révélations du préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié


Le préfet Vincent Toh Bi Irié a dénoncé des escrocs qui veulent se faire de l’argent en cette période de crise sanitaire
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 16 avr. 2020
  • Visites: 952
  • Commentaires: 0
En cette période de crise sanitaire liée à la maladie à coronavirus, Covid-19, il se trouve des personnes de mauvaise moralité qui veulent se faire de l'argent. Le préfet de la région des lagunes, préfet du département d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, dans une courte vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, a dénoncé ces individus sans foi ni loi. L'administrateur civil a révélé que certains parmi eux l'ont appelé sur son téléphone portable pour lui demander de leur faire des dons, pour qu'en retour, eux ils aillent faire des dons à d'autres personnes.

« Si vous cherchez bon nom, prenez votre argent pour cherchez bon nom. Dans cette affaire de coronavirus, il y a des gens qui veulent escroquer leurs camarades. Ce n'est pas bien. On donne des seaux, vous vendez ça au marché, on donne du riz, vous vendez, on donne de l'huile, vous vendez. Moi je ne suis pas d'accord », a-t-il martelé. Il a confié qu'il ne fait pas de don simplement parce qu'il est moisi. « Ce n'est pas l'argent de quelqu'un je vais prendre pour aller faire don », a-t-il déclaré.

Vincent Toh Bi a fait savoir que des personnes sont allées le voir pour qu'une Ong soit mise sur pied. « C'est dans coronavirus tu vas créer Ong. Je ne signe rien...Vous trouvez l'occasion d'escroquer les gens dans cette affaire de maladie. Si vous êtes fâchés, allez à Yopougon Bae, c'est là bas on voit qui est garçon. On ne va pas prendre Ong pour escroquer. Moi je ne suis pas d'accord», a-t-il lâché.

Aux dires du préfet d'Abidjan, d'autres escrocs seraient venus le voir pour lui demander d'aller voir ‘'le grand frère d'Abobo'' (allu (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Yopougon Vincent Toh Bi Irié Abidjan Abobo Facebook téléphone portable coronavirus Covid-19




Educarriere sur Facebook