5 ans après, Sam l'Africain sain et sauf au pays après un show-témoignage à la CPI

  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: lun. 21 mars 2016
  • Visites: 3566
  • Commentaires: 0

Sam Jichi est rentré le samedi 19 mars 2016 en Côte d'Ivoire, après la fin de son audition à la Cour pénale internationale le vendredi 18 mars 2016.Une audition qui devrait normalement prendre fin cette semaine. Il a été accueilli par de nombreuses personnes à l'aéroport Félix Houphouët-Boigny, dont les militants de son parti (la Nacip), venus en très grand nombre. Chaque personne le voyant, saluait sa bravoure: « Merci Sam, tu es courageux ». Le témoin du procureur s'est dit heureux d'être accueilli de la façon la plus chaleureuse. Ce qui lui a fait dire que son témoignage a été une bonne chose. « Il y avait du monde à l'aéroport. Et cela m'a fait chaud au cœur. Les Ivoiriens avaient besoin de mon témoignage. Cela a un peu libéré leurs cœurs. Je suis heureux d'être reçu. Je sens, avec ce monde qui est venu m'accueillir, que j'ai fait un bon travail. Je n'ai dit que la vérité et rien que la vérité. Je n'ai mis ni piment ni du sel. J'ai juste dit ce que je savais. A partir de mon témoignage, la Côte d'Ivoire va se réconcilier », a-t-il déclaré. Selon lui, il n'a pas mal fait d'être juste et correcte. « Je sens cela dans l'accueil par la joie des Ivoiriens. Je suis heureux de retourner au pays », a dit le cinquième témoin de l'accusation dans le procès du procureur contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Il faut, toutefois, noter que Sam l'africain a retrouvé son domicile intact, contrairement à ce qui avait été dit. L'on se souvient qu'en 2011,des jeunes patriotes avaient récusé la venue de Blaise Compaoré en Côte d'Ivoire. «Les patriotes de Côte d'Ivoire récusent Blaise Compaoré comme membre du panel et il n'est pas le bienvenu dans le pays », avait déclaré Charles Blé Goudé. « Son pays continu d'être l'arrière base de la rébellion. C'est un belligérant », avait-t-il ajouté. L'ex-président du Faso, facilitateur dans la crise ivoirienne,qui était l'un des membres du quinté du Panel des chefs d'Etat de l'Union africaine chargé de dénouer la crise post-électorale ne s'était donc plus rendu en Côte d'Ivoire. Cinq (5) ans après, Sam l'Africain, témoin de l'accusation est rentré sain et sauf au pays après un show-témoignage à la Cpi.Le camp Gbagbo changera-t-il désormais ‎son regard sur ‎la Cpi et la nationalité ivoirienne ‎, et cessera-t-il de traiter d'étrangers certaines personnes ayant des points de vue différent des leurs ? Attendons de voir.

HG




aéroport Félix Houphouët-Boigny Laurent Gbagbo Charles Blé Goudé Sam l'Africain Blaise Compaoré Côte d'Ivoire Cour pénale internationale Cpi procès



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour