Auto emploi : Démarrer son business avec 100.000 F


Un salon de coiffure homme est un business qu’on peut démarrer avec 100 000 f.
  • Source: Journal de l'Economie
  • Date: mar. 01 avr. 2014
  • Visites: 3163
  • Commentaires: 0
Il est possible de s'installer à son propre compte en se lançant dans la blanchisserie, la coiffure pour homme et la gérance d'un tablier. avec un budget de 100.000 f.

Comme toute activité commerciale, le démarrage d'un business, si modeste soit- il, nécessite une prospection afin d'évaluer le besoin de sa cible et la rentabilité de son projet. Il faut, par ailleurs se donner une existence légale, afin d'être en règle vis-à-vis des autorités municipales. Les éléments constitutifs du dossier sont une demande manuscrite adressée au maire de la localité, un certificat de résidence, et un plan de la localisation exacte de l'activité à entreprendre. Ce n'est qu'à la suite de cette démarche, qu'un numéro d'identification est attribué et autorise à mettre à exécution votre projet. Par la suite, une patente d'un montant d'environ 3.000 f mensuel sera réclamée. Cependant, si l'emplacement du local relève du domaine public, comme en bordure de route ou sur un espace vert, le projet a très peu de chance de voir le jour, puisque considéré comme une occupation anarchique de l'espace public. L'existence légale a pour avantage de permettre au promoteur d'exercer librement et en toute légalité, sans être obligé de se cacher à chaque contrôle des agents de la mairie, ou de mettre un terme prématuré à son activité.

 

La blanchisserie

Métier à cheval entre le lavandier d'autrefois (fanico) et celui de pressing moderne, la blanchisserie est une activité répandue et porteuse. Pour démarrer , il faut trouver avant tout un local. L'acquisition et le coût du local sont fonction du niveau de vie du quartier qui l'abrite et de l'ambition de l'acquéreur. Ainsi, un magasin peut être de standing comme de fortune (en bois récupérés) avec des loyers variant entre 50.000 (cas le plus extrême) et 5.000f. Par contre, si c'est l'initiateur du projet qui réalise le local, les coûts vont de 500.000 f pour un conteneur à 80.000 f environ pour une construction en bois. Il faut par la suite prévoir le crucial problème de l'électricité et de l'eau courante. A défaut d'avoir ses propres compteurs CIE et SODECI, il devra débourser une somme allant de 10.000 f à 15.000 f le mois pour l'électricité et entre 5.000 et 10.000 f par mois pour l'eau. Certains propriétaires préfèrent repartir en part égale, le règlement des factures avec leur locataire (en tenant compte de l'importance de l'activité). Dès que cet aspect a été résolu, l'on est fin prêt de débuter sa blanchisserie. Le matériel se compose d'un fer à repasser (entre 15.000 et 25.000 f), des bassines (1500 à 2000 f), des seaux (800 à 1.200 f), des bidons, une table à repasser (5000 à 7.000 f environ), des pagnes ou draps pour recouvrir la table, des cintres et des produits pour la lessive, comme le savon de lessive ou en poudre, de l'eau de javel et des détergents. Au total, avec la somme de 100.000 f (si l'on ne tient compte que du volet location de l'espace), l'on peut raisonnablement investir dans la blanchisserie, pour un bénéfice net d'environ 80.000 à 120.000 f par mois. En effet, le repassage d'une chemise ou d'un pantalon ordinaire coûte 50 f et 100 f pour les draps, les serviettes et les vestes. Le lavage pour sa part varie entre 50 f pour la première catégorie citée et 100 ou 150 f pour la seconde.

 

La coiffure homme

Celle-ci s'apparente à la blanchisserie, du moins pour ce qui est du mode d'acquisition du local et de règlement de la facture d'électricité. Ce sont entre autre, une tondeuse électrique à 45.000 f, des miroirs dont le coût est d'environ 20.000 f, des chaises, des ciseaux (500f) des peignes (250f). Il faut prendre en compte également le petit matériel constitué d'alcool, de chiffons, de poudre et des chasubles de protections (ou draps). La présence d'un ventilateur, en fonction des moyens, pour le mieux-être des clients, ne serait pas de trop. Si l'on ne prend pas en compte l'aspect construction du local, on peut ouvrir un salon de coiffure homme avec la somme de 100.000 f. Les recettes peuvent atteindre les 100.000 f CFA brut par mois, et entre 50.000 et 75.000 f le mois, une fois les charges déduites.

 

Le gérant d'un tablier

Il ne connaît pas les mêmes problèmes que les autres vendeurs à la sauvette des espaces dits publics, avec les agents des services techniques des mairies. En outre, celui-ci a la possibilité d'étendre son commerce à souhait, en y incorporant la vente de cigarettes, des journaux et une cabine pour les appels téléphoniques. Aussi lui faut- il pour démarrer, des cartouches de 10 paquets de cigarettes dont les prix varient selon la marque entre 4500 f et 9.000 f. Pour les journaux, une feuille de contre-plaqué dont le coût est estimé à entre 2500 et 5000 f, une boîte de punaises et du plastique transparent pour protéger les journaux en cas de pluie. Pour la cabine téléphonique, un téléphone portable (10.000 à 15.000 f) alimenté d'un crédit communication de 15.000 f à 25.000 f et un banc pour accueillir les clients, pourraient faire l'affaire pour le démarrage de l'activité. Avec 100.000 f donc, il est possible de créer et combiner ces trois activités en une. Côté rentabilité, les gains réalisés sur les ventes des cigarettes vont de 50 à 120 f par paquets de cigarettes vendus, ce qui fait entre 500 et 1200 f la cartouche vendue. La quote-part consacrée à un revendeur de journal est de 10% du prix de celui-ci. Ainsi, si le journal coûte 200 f, le gain du revendeur est de 20 f par quotidien vendu. Pour les appels téléphoniques, les bénéfices varient en fonction des pourcentages appliqués par les maisons de téléphonies mobiles : 4% pour Orange, 5% pour Mtn, 7,5% pour Koz, 8% pour Moov et 8,5% pour Green. Concrètement, cela signifie que pour l'achat d'un crédit de communication de 10.000f, l'on peut réaliser un bénéfice de 400f chez Orange, 500f avec Mtn, 750 pour Koz, 800 chez Moov et 850 avec Green. Globalement, un gérant de tablier peut s'en sortir avec un revenu net de 4.500f par jour, composé d'environ 200f pour les cigarettes, 500f pour les journaux et 2000f pour les appels téléphoniques. Soit un revenu mensuel de 135.000 f environ.




Orange Mtn Moov SODECI CIE électricité identification téléphone portable budget



Educarriere sur Facebook