Education nationale / Le Ministère réagit : « Les enseignants contractuels qui seront en grève seront remplacés »


Kouyaté Aboulaye, chef de cabinet de la Ministre de l'Education nationale et de l'enseignement technique (Menet)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 09 janv. 2014
  • Visites: 3279
  • Commentaires: 2
« Les enseignants contractuels qui seront en grève, seront remplacés. Ce n'est pas la grève qui les a amenés là », a menacé Kouyaté Aboulaye, chef de cabinet de la Ministre de l'Education nationale et de l'enseignement technique (Menet), Kandia Camara, quand nous avons cherché à savoir, par téléphone, le mardi 7 janvier 2014, les raisons pour lesquelles des enseignants contractuels n'avaient pas perçu leurs primes de novembre et de décembre 2013.

Ce qui était à la base d'une grève en préparation. Selon le chef de cabinet de la Menet, les enseignants contractuels ont été régulièrement informés de ce qu'à partir de décembre 2013, ils seraient considérés comme fonctionnaires. « Quand on sort de l'Ecole normale supérieure (Ens), par exemple, on n'est plus étudiant. On attend le temps qu'il faut pour avoir son salaire de fonctionnaire, une fois qu'on est déployé. Par le passé, cela pouvait prendre 6 mois à un an avant le rappel et le premier salaire. Les enseignants contractuels sont à peu près 14 mille. Ils n'ont qu'à attendre. On ne peut pas vouloir une chose et son contraire à la fois », a-t-il poursuivi.

Selon des enseignants contractuels que nous avons joints également par les moyens modernes de communication, leurs coordonnateurs qui étaient allés aux nouvelles, en décembre dernier, ont appris auprès du ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative que dès cette semaine, les numéros matricules devraient être mis à leur disposition, graduellement. Selon ce ministère, il n'est pas possible de donner la date à laquelle tous les e (...)

Lire la suite sur Soir Info


Kandia Camara Fonction publique enseignants contractuels fonctionnaires




Educarriere sur Facebook