Politique nationale : De nouvelles révélations sur la rencontre RDR-FPI - Ce que Affi et Amadou Gon se sont dit

  • Source: L'Inter
  • Date: mar. 17 déc. 2013
  • Visites: 3448
  • Commentaires: 3
Le lundi 9 décembre 2013, s'est tenue à la Rue Lepic à Abidjan, une rencontre que certains qualifient d'historique entre les dirigeants du FPI et ceux RDR. C'est-à-dire entre les responsables du parti de Laurent Gbagbo et celui d'Alassane Ouattara.

La délégation du FPI était conduite par son président Pascal Affi N'Guessan et celle du RDR par la Grande chancelière, Henriette Dagri Diabaté, la secrétaire générale sortante. Autour de la table de discussion, étaient également présents pour le compte du FPI, Aboudramane Sangaré, Danon Djédjé, Odette Lorougnon, Alcide Djédjé, Amani N'Guessan, Miaka Oureto, Franck Anderson Kouassi, Koné Boubacar, Etien Amoakon, Koua Justin, une délégation de haut niveau. Du côté du RDR, une autre délégation de dimension composée de Gon Coulibaly, Sidiki Konaté, Ahmadou Soumahoro, Kandia Camara, Jeanne Peuhmond, Joël N'Guessan, Hamed Bakayoko, Vincent Lohoues, Adama Toungara, Cissé Bacongo. Il s'agit de la première du genre depuis plus de dix ans.

Ces échanges entre le pouvoir et le principal parti d'opposition de Côte d'Ivoire ont duré plus de deux heures. Une semaine après, Koua Justin, président de la JFPI, a fait des révélations sur cette rencontre. C'était dimanche 15 décembre dernier à Port-Bouët, lors d'un meeting du FPI organisé par Mme Bamba Massany, secrétaire générale adjointe chargée de la Famille, de la Femme et de l'enfant. Le président de la JFPI a indiqué que cette rencontre était une occasion pour Pascal Affi N'Guessan et son équipe de convaincre de la nécessité de l'organisation des états généraux de la République (EGR). Une sorte de remise à plat des causes de la crise.

Pour le successeur de Konaté Navigué, en initiant cette rencontre, le FPI espérait ''que toutes leurs propositions seraient examinées avec la plus grande attention. Etant entendu qu'ils ne sont pas accrochés aux slogans et aux étiquettes, mais que c'est le contenu de la démarche qui paraît essentielle. Mais, à la surprise générale, a dit l'orateur, le RDR a rétorqué que cette proposition a été déjà rejetée par Alassane Ouattara.

Pour sa part, Amadou Soumahoro, le secrétaire général par intérim du parti présidentiel, a encouragé le Fpi à présenter d'autres projets en acceptant d'intégrer le cadre institutionnel de dialogue avec le gouvernement. « Cette main tendue demande que la direction du Front populaire prenne sa part totalement dans la construction de la na (...)

Lire la suite sur L'Inter


Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Hamed Bakayoko Cissé Bacongo Amadou Soumahoro Gon Coulibaly Affi N'Guessan Kandia Camara Koua Justin Sidiki Konaté Konaté Navigué Lorougnon Toungara Alcide Djédjé Franck Anderson Kouassi Koné Boubacar FPI RDR Côte d'Ivoire Abidjan Port-Bouët gouvernement opposition



Educarriere sur Facebook