Depuis Daoukro : Le médecin personnel de Gbagbo fait de graves révélations


Les militants du Pdci-Rda et du « Parti de Gbagbo » étaient en phase.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 27 nov. 2019
  • Visites: 2008
  • Commentaires: 0
Le Secrétaire général adjoint (Sga) du « Parti de Gbagbo » chargé de l'Assurance maladie universelle (Amu), Dr Blé Christophe, a profité du meeting animé conjointement, le samedi 23 novembre 2019, au centre culturel Andoh Kouadio Jean de Daoukro, par le Parti démocratique de Côte d'Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) et sa formation politique, pour faire des révélations sur son arrestation et son incarcération, et celles de Laurent Gbagbo, à Korhogo.

Parlant de Laurent Gbagbo dont il est le médecin personnel, il a indiqué que cela fait bientôt 30 ans qu'il est avec lui. Et d'ajouter qu'il ne s'immisce pas dans les affaires des autres. À l'écouter, ce qui leur est arrivé est inscrit dans le plan de Dieu. Il a fait remarquer qu'il a été prisonnier au côté de Laurent Gbagbo, affirmant que l'ancien président a été humilié. Pour lui, les personnes qui ont agi de la sorte ne sont pas dans la révélation.

Revenant sur les attaques dont ils ont été l'objet lors de la crise post-électorale, Dr Blé Christophe a fait observer qu'ils sont en vie grâce à Dieu. Et que des miracles se sont produits. Parlant de son arrestation, il a révélé que ce jour-là, il était nu, avant de raconter : « On m'a demandé de l'argent et j'ai dit que je n'en ai pas sur moi mais dans mon bureau. Arrivés devant la résidence de Thérèse Houphouët-Boigny, ils m'ont descendu et un parmi eux a dit : « donnez-moi ma chose ». Un d'entre eux sort une faucille et celui qui a demandé veut prendre pour m'égorger. Et quand il s'est trouvé en face de moi, j'ai invoqué le nom de Dieu. Il a essayé de me taillader le dos mais en vain. Il s'est débattu inutilement. Quand ils ont échoué, ils m'ont mis dans la voiture et on a pris la route de l'hôtel du golf. C'est là que j'ai trouvé le président Gbagbo et on nous a envoyés en prison à Korhogo ». Il a également déclaré que Laurent Gbagbo et lui partageaient la même maison à Korhogo, une petite maison de deux chambres, et ne connaissaient pas le jour et la nuit. Le médecin de l'ex-chef de l'Etat a dit qu'il a été soutenu par celui-ci en prison. Et de faire savoir qu'ils étaient toujours enfermés. Parce qu'à l'en croire, l'objectif était de les tuer.

Pour le reste, Dr Blé Christophe a affirmé qu'il emmenait M. Gbagbo faire des marches dans la petite maison, pour éviter un Accident vasculaire cérébral (Avc). Avant d'indiquer que l'ex-chef de l'État était harcelé par des hommes qui voulaient le pousser à signer lui-même son ordre de déportation. Selon lui, Laurent Gbagbo a opposé un refus catégorique, avant de subir l'humiliation.

En dépit de ce qu'il soutient avoir vécu, il a livré le message de réconciliation de Laurent Gbagbo.

Avant, le cadre du « Parti de Gbagbo » a salué les forces de l'ordre. Il a également salué tous ceux qui ont effectué le déplacement du centre culturel Andoh Kouadio Jean, rendant hommage à Henri Konan Bédié. Il a souligné que Dieu a comblé le « Sphinx de Daoukro ». « Il a l'argent, l'honneur, la santé, une famille équilibrée, une long (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Henri Konan Bédié Laurent Gbagbo Pdci Rassemblement Côte d'Ivoire Korhogo réconciliation