Affaire « Brassivoire-KN Distribution » : Heineken s'en remet à Duncan, la position de KN Distribution


Le vice-président de la République, Kablan Duncan, a reçu le président Afrique, Moyen Orient et Europe de l’Est du groupe Heineken
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 25 nov. 2019
  • Visites: 4310
  • Commentaires: 0
Le président Afrique, Moyen Orient et Europe de l'Est du groupe Heineken, Roland Pirmez, a été reçu, jeudi 21 novembre 2019, au Plateau, par le vice-président de la République de Côte d'Ivoire, Daniel Kablan Duncan. Roland Pirmez est venu dans la capitale économique ivoirienne, selon le reportage de la chaîne 1 de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti 1) diffusé au journal télévisé de 20 h, le même jeudi, parce que « la bière Ivoire a été victime d'un scandale de contrefaction ».

La société Brassivoire, qui produit la bière Ivoire en Côte d'Ivoire, fait partie du groupe Heineken.

Interrogé, l'hôte de M. Duncan a dit ceci : « On a un support extrêmement positif et extrêmement professionnel de la part des autorités ivoiriennes. Et, monsieur le vice-président a confirmé : la solution est en cours. Et, nous sommes extrêmement confidents et confiants que le problème va être réglé ».

De fait, il s'agit de trois marques de boissons en cannette, mises sur le marché ivoirien, depuis le vendredi 18 octobre 2019, par la société KN Distribution. Ce sont Ivoire Energy, Ivoire Pomme et Ivoire Vodka au citron.

Dès la commercialisation de ces boissons, Brassivoire a réagi, à travers un communiqué, le vendredi 25 octobre 2019, dénonçant un « acte de contrefaçon et de concurrence déloyale ».

KN Distribution, qui a été numéro 1 des distributions de Brassivoire jusqu'en juillet 2019, a fait savoir immédiatement, dans la presse, que ses boissons cannettes ont été fabriquées en Angleterre et mises en cannette en Allemagne, selon toutes les normes européennes en la matière. La société a brandi les documents d'enregistrement de ces trois produits, à l'Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi) ; des documents datés du 11 septembre 2019. Les responsables de KN Distribution ont souligné que les boissons sont arrivées en Côte d'Ivoire par voie maritime et ont été sorties du Port autonome d'Abidjan (Paa), après les contrôles nécessaires en la matière, par les services compétents des douanes ivoiriennes. En clair, ils disent avoir réglé tout ce qu'il fallait, au plan national comme international, avant d'être sur le marché ivoirien.

Déjà, dans un courrier déchargé par la direction de Brassivoire, le vendredi 18 octobre 2019, KN Distribution, selon nos sources, a indiqué que ces « trois parfums » sont la réponse à un marché ivoirien et mondial que Heineken ne couvre pas. « Nous offrons donc au groupe Heineken, notre partenariat en Côte d'Ivoire et dans le reste du monde. Nos mains sont tendues vers le groupe que vous constituez… », a écrit le gérant de KN Distribution, Bamba Mamadou, soulignant que « la Côte d'Ivoire et son éléphant sont un label vendable à l'international ».

KN Distribution prône la négociation

Contacté, le week-end écoulé, par téléphone, après l'audience entre Roland Pirmez et Daniel Kablan Duncan, Bamba Mamadou a dit être dans cette même disposition d'esprit. &la (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Daniel Kablan Duncan Côte d'Ivoire Abidjan Plateau Afrique Allemagne Europe douanes partenariat




Educarriere sur Facebook