Prestations de la CMU : Voici la situation dans les établissements sanitaires


Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Aouélé, a été informé de la réalité de la mise en oeuvre de la Cmu dans les établissements sanitaires retenus
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 14 nov. 2019
  • Visites: 2238
  • Commentaires: 0
Dans le cadre de l'amélioration des conditions de vie des populations, le gouvernement a adopté une politique d'assurance maladie obligatoire dénommé Couverture Maladie Universelle (Cmu). Depuis le 1er octobre 2019, la Cmu a démarré ses prestations dans toutes les régions de la Côte d'Ivoire.

Un mois après son démarrage, un point de la situation de la mise en œuvre de la Cmu a été fait par le directeur général de la Santé, Pr Mamadou Samba, au ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé. Dans une note dont L'inter a reçu copie hier mardi 12 novembre, l'on remarque que 43% des 648 centres de santé retenu offrent le service Cmu. Concernant les agents d'accueil Cmu, sur les 1800 recrutés et présentés à la nation, seulement 59 agents d'accueil ont effectivement pris service dans seulement 28 des centres retenus. « Ces 59 agents ont été payés à la fin du mois d'octobre. Actuellement nous assistons à de nombreuses prises de fonction de ces agents d'accueil », précise cependant le directeur général de la Santé, dans sa note. Le matériel technique pour la Cmu, lui, est disponible dans 36% des structures retenues et la connexion internet dans 34% des centres. « Il est à noter que progressivement la couverture en internet s'améliore avec les efforts conjugués de la Daf et de la Diem. La qualité des réseaux varie en fonction des localités, ce qui complexifie l'achat des routeurs par la Diem. Des mesures ont été prises pour résoudre ce problème », rassure le professeur Mamadou Samba. Selon lui, 90% des établissements de soins disposent des médicaments avec le logo Cmu qui ne sont dispensés qu'aux patients détenteurs de la carte Cmu ou la carte Mugef-Ci (de manière transitoire). « Vu le faible taux de pénétration de la Cmu dans la population ivoirienne, nous risquons de nous trouver à une situation de rupture de médicaments non Cmu et un surstock de médicaments Cmu par une insuffisance de consommation de ces derniers », alerte-t-il.

Concernant les feuilles de soins, la note indique qu'elles ne sont disponibles que dans 36% des établissements. Pourtant, elles sont un é (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire service consommation don local Aka Aouélé Mamadou Samba internet gouvernement Couverture Maladie Universelle Cmu ivoirien santé




Educarriere sur Facebook