« Africa Code Week » : La 5è édition a démarré en Côte d'Ivoire et prend fin le 25 octobre

  • Source: Educarriere
  • Date: jeu. 17 oct. 2019
  • Visites: 1268
  • Commentaires: 0

La cinquième édition du plus grand évènement d'alphabétisation numérique du continent dénommé « Africa Code Week » a été lancée le Mardi 15 Octobre au Lycée moderne de jeunes filles de Bouaké (région du Gbèkè). Un évènement qui va d'ailleurs se poursuivre jusqu'au 25 Octobre 2019 sur toute l'étendue du territoire national.

« Africa Code Week » est en effet, un moment d'éducation et de formation sur le langage informatique. Un évènement éducatif qui porte la griffe de la structure « Jokkolabs Côte d'Ivoire » qui est en partenariat avec le Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle.

Ainsi durant deux semaines, des jeunes filles et garçons recevront gratuitement une formation d'initiation basique au langage informatique via le Logiciel « SCRATCH ». D'où le partenariat établi par l'UNESCO et SAP afin de faire de cet évènement un véritable succès.

Selon le Directeur Général de Jokkolabs Côte d'Ivoire, Monsieur Philippe-Marie Koffy, l'objectif à long terme de la Semaine du code africain est d'élargir l'accès aux ateliers et aux ressources de codage à plus de 5 millions d'enfants et de jeunes d'ici 2025.

« Ayant formé plus de 200 000 jeunes lors de l'édition 2018, Nous comptons cette année, avec le Soutien sans faille du Ministère de l'éducation nationale, des Lycées et collèges et des partenaires techniques, tripler ce nombre, former environ plus de 300 000 jeunes », a-t-il déclaré.

Notons que la Semaine du code de l'Afrique se divise en deux phases principales, à savoir la formation des enseignants, suivie de la formation des jeunes qui a déjà démarré.

« Nous sommes persuadés que cet évènement majeur sera un leitmotiv pour les jeunes pendant plusieurs années en ce qui concerne les TIC. L'enjeu est prometteur et l'avenir du continent en dépend ! », a conclu le Directeur général de Jokkolabs Côte d'Ivoire.

Anthony NIAMKE




Côte d'Ivoire Bouaké Afrique


Educarriere sur Facebook