Guillaume Soro lance un lien d'adhésion à GPS, un mouvement politique pour « gagner 2020 »

  • Source: APA
  • Date: dim. 13 oct. 2019
  • Visites: 1716
  • Commentaires: 0
L'ex-président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro, a lancé samedi depuis Valencia, en Espagne, un lien d'adhésion à Générations et peuples solidaires (GPS), un mouvement politique visant à « gagner » l'élection présidentielle ivoirienne de 2020.

GPS, créé au travers d'un élan « participatif » des citoyens, se veut un éventail représentatif de la Côte d'Ivoire, a dit M. Soro, devant des ressortissants Ivoiriens à Valencia, en Espagne, à l'occasion d'une rencontre dénommée « Crush party 2019».  

Il a félicité les lauréats du concours ayant permis, par le biais d'un jury technique, d'élaborer un slogan, une devise et un hymne de Générations et peuples solidaires (GPS). Ceux-ci ont reçu, chacun, un prix lors d'une cérémonie officielle à son domicile à Marcory, dans le Sud d'Abidjan

Pour l'ex-chef de l'Assemblée nationale ivoirienne, qui veut « faire la politique autrement », il s'agit de donner la possibilité aux Ivoiriens d'écrire le GPS, un think tank où tous se frottent les têtes pour trouver des solutions pour le développement du pays. 

« Avec le GPS, on ne se perd pas », a-t-il ironisé, avant d'ajouter que « la classe politique ivoirienne a failli ». Aujourd'hui, certaines populations mangent une fois par jour et ont, entre autres, des problèmes d'accès à l'eau potable, car buvant de l'eau de marigot.  

« On a perverti la politique (…) malheureusement en Afrique, ceux qui réussissent dans la politique,  ce sont les plus grands voleurs, quand tu es un bon voleur, tu deviens un grand politicien», a relevé M. Soro qui veut rompre avec ces pratiques.

Il a insisté vouloir faire la politique autrement. Pour lui, « il faut que la politique soit cimentée par des principes », s'interrogeant sur ces personnes qui « les jours pairs sont là, les jours impairs sont là (…) question d'être avec tous les gouvernants et les partis politiques », qualifiant cela d'«escroquerie ».

« Il va falloir que vous et nous, notre génération, on mette fin à ça » parce qu'il faut que « les gens apprennent à assumer », a lancé M. Soro à son auditoire, avant de marteler qu'il y a des «troubadours qui entourent Alassane Ouattara ».  

 

« Hier, on les a vu avec Houphouët (premier président ivoirien), après on les a vu avec Bédié, on les a vu avec (...)

Lire la suite sur APA


Bédié Alassane Ouattara Soro GPS Côte d'Ivoire Abidjan Marcory Afrique Espagne concours élection présidentielle Assemblée nationale développement




Educarriere sur Facebook