Universités publiques : 14 enseignants-chercheurs sans salaire depuis 9 mois, le gouvernement interpellé, ce qu'il faut craindre


Le syndicaliste Johnson Zamina s'indigne de l'attitude du gouvernement qui maintient la mesure de blocage des salaires des enseignants-chercheurs.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 26 sept. 2019
  • Visites: 1428
  • Commentaires: 0
14 syndicalistes membres de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs (Cnec) de Côte d'Ivoire sont sans salaire depuis 9 mois. Le secrétaire général adjoint de cette organisation syndicale, Dadié Joël, lui, subi cette situation depuis décembre 2017.

Professeur Johnson Zamina Kouassi, numéro 1 de la Cnec, a confirmé l'information au cours d'une communication téléphonique hier mardi 24 septembre 2019. Le syndicaliste a déploré l'attitude du gouvernement à maintenir ses camarades de lutte et lui dans cette situation de précarité. « Pourtant, il (le gouvernement) avait promis de débloquer nos salaires, après avoir obtenu la reprise des cours par les enseignants grévistes », a-t-il souligné. Pour soutenir son propos, il a rappelé le contexte et le cadre de cette promesse qui tarde à être respectée.

« Le 5 avril 2019, lors d'une audience avec le Premier ministre à la Primature. Dans le cadre des négociations pour la reprise des cours, j'étais assis en face du Premier ministre. Lorsque j'ai évoqué la préoccupation relative à la situation de nos salaires, il a promis qu'avant son départ pour les Etats-Unis qui était prévu deux jours après notre rencontre, des dispositions seraient prises pour le déblocage des salaires. A ce jour, rien n'a été fait », s'est désolé le secrétaire général de la Cnec. «  Quand nos camarades et moi avons été renvoyés de l'université, le conseil juridique nous avait conseillé de faire un recours auprès de la commission juridique. Cet organe suprême a tranché en notre faveur. Elle a rendu disponible la décision ordonnant le déblocage de nos salaires depuis le 10 avril 2019 », a fait savoir le syndicaliste, dénonçant la non-application de cette décision qui les réhabilite dans leurs droits.

L'enseignant-chercheur a saisi l'opportunit&ea (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire gouvernement



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les appels d'offre

Magazine