Crise à la MGE-CI (Ex-MUPEMENET) : Les mutualistes mobilisés attendent de pieds fermes la ministre Kandia Camara et ses hommes
Simon Thomas Aholia (administrateur et vice-président du conseil d'administration de la MGE-CI) : « Il n'y aura pas de passation demain »


Le PCA Cissé Vacaba a été happé par une foule de mutualistes lors de l'appel à la mobilisation lancé le jeudi 25 juillet 2019
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 25 juil. 2019
  • Visites: 1244
  • Commentaires: 0
Les membres de la Mutuelle générale des enseignants de Côte d'Ivoire (MGE-CI, ex-MUPEMENET) ont lancé, ce jeudi 25 juillet 2019, un appel à la mobilisation des mutualistes pour faire échec à la volonté de la ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Kandia Camara, d'installer, le vendredi 26 juillet 2019, un nouveau président du Conseil d'administration (PCA) de ladite mutuelle.

« Le voleur ne vole pas quand le propriétaire est là. C'est quand le propriétaire n'est pas là ou quand il est endormi que le voleur vient pour prendre. Ils vont trouver les propriétaires là, demain, donc ils ne vont pas voler…Demain, il n'y aura pas de passation de charges, parce que la mutuelle n'est pas un service du ministère de l'Education Nationale, ce n'est pas une direction centrale du ministère de l'Education nationale », a lancé, le jeudi 25 juillet 2019, Kla Alain Charles, président du collectif des syndicats membres de l'AG, devant de nombreux mutualistes chauffés à blanc, au bas de l'immeuble le Mali (Plateau), qui abrite le siège de la Mutuelle générale des enseignants de Côte d'Ivoire (MGE-CI, ex-MUPEMENET).

Combien étaient-ils, les mutualistes qui se sont mobilisés comme un seul homme pour se ranger derrière le président du Conseil d'administration (PCA), Cissé Vacaba, que la ministre Kandia Camara veut remplacer par Michael Boko ? 500 ? 1 000 ? Une chose est certaine, Kla Alain Charles a sonné le tocsin de la mobilisation, en vue de constituer la marée humaine capable de faire reculer les hommes de Kandia Camara. « Je vous en prie. Il faut venir très tôt demain. Parce que c'est demain le grand jour. C'est demain qu'ils vont marcher sur nous pour aller installer leur pion à la tête de notre structure. Si vous avez des camarades, des collègues, venez avec eux (…) Si nous n'étions pas là, ils auraient pris notre mutuelle depuis longtemps. C'est notre présence qui fait qu'ils cherchent une stratégie pour se donner une certaine forme de légalité qu'ils n'ont pas. Parce que notre mutuelle n'appartient pas à Kandia encore moins à Kouyaté et à son groupuscule. C'est nous qui choisissons les dirigeants de cette mutuelle. Les dirigeants (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Kandia Camara Cissé Vacaba Michael Boko MUPEMENET MGE-CI Côte d'Ivoire Plateau Mali Formation




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour