Affaire ''Bamba Moriféré'' : Affoussiata Bamba-Lamine fait le grand déballage
« Cette affaire a des relents politiques. Aucune des promesses du candidat Ouattara n'a été réalisée »


Affoussiata Bamba-Lamine entend aller jusqu'au bout dans l'affaire «Bamba Moriféré».
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 16 juil. 2019
  • Visites: 1005
  • Commentaires: 1
Affoussiata Bamba-Lamine est très active sur le front médiatique. Depuis l'affaire «Bamba Moriféré», l'avocate au barreau de Paris ne manque pas d'occasion pour se faire entendre. Samedi 13 juillet 2019, à son domicile sis à Abidjan-Cocody, l'ancienne ministre de la Communication a dénoncé les «irrégularités de la procédure policière» et «toutes les violations graves» dont a été victime son client.

Cette rencontre avec la presse s'est tenue au lendemain d'une audience à la Cour de cassation au cours de laquelle l'affaire «Bamba Moriféré» a été renvoyée devant le tribunal de 1ère instance d'Abidjan. «La Cour de cassation n'est pas fonctionnelle et sa saisine est irrégulière. Raison pour laquelle, elle n'aurait pas dû connaître de ce dossier. L'autorité qui devait la saisir n'est autre que le Conseil supérieur de la magistrature selon la loi de 2005», a pesté l'avocate.

Tout de même, Affoussiata Bamba prépare sa défense. Et l'a signifié aux journalistes. «Lorsque nous aurons la décision par écrit de la Cour de cassation, nous allons entreprendre une rétractation afin que les magistrats reviennent sur la décision qu'ils ont on rendue», a-t-elle indiqué avant d'annoncer la possible saisine des juridictions internationales dont la Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples.

Le président du Rassemblement du peuple de Côte d'Ivoire (Rpci) et ancien ministre de la Santé est poursuivi pour «incitation à l'insurrection», «xénophobie» et «troubles à l'ordre public» lors d'un meeting tenu le samedi 6 juillet 2019 à Anono dans la commune de Cocody. «En réalité, cette affaire a des relents politiques. On veut interdire tout ce qui va être dit par les membres de l'opposition. On est en train de faire le procès des opposants dans l'affaire «Bamba Moriféré»», a regretté l'ancienne porte-parole adjointe du gouvernement qui ne souhaite pas que l'opposition soit bâillonnée en Côte d'Ivoire.

Par ailleurs, la femme politique a félicité l'op (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Affoussiata Bamba Bamba Moriféré Côte d'Ivoire Abidjan Cocody Paris gouvernement insurrection xénophobie



Educarriere sur Facebook

Magazine