« Consensus » autour du nom de la monnaie unique de la CEDEAO

  • Source: APA
  • Date: mar. 18 juin 2019
  • Visites: 2112
  • Commentaires: 0
Un « consensus » s'est dégagé, mardi à Abidjan, sur la dénomination de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), à l'issue d'une réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales de la région.

« Il y a eu un consensus autour d'un nom et c'est ce consensus qui va être porté à la connaissance des chefs d'États qui auront à décider» à l'occasion d'un Sommet à Abuja fin juin 2019, a dit à la presse le ministre ivoirien de l'Économie et des finances, Adama Koné, en marge de la clôture de la session.  

Selon le projet de rapport consulté par APA, « à l'issue des échanges, un consensus s'est dégagé sur la dénomination ECO comme monnaie unique de la CEDEAO. Toutefois, un accord n'a pu être trouvé pour le symbole. A cet égard, il a été recommandé d'approfondir les réflexions sur le symbole associé au nom ECO ».

Concernant le nom de la monnaie unique, la réunion a été informée que le Groupe de travail sur le nom et le symbole, a « retenu trois noms pour la monnaie unique de la CEDEAO sur un ensemble de 13 propositions soumises à son appréciation ».

Par ordre, les noms proposés sont « ECO (1), AFRI (2) et KOLA (3) », souligne le projet de rapport qui mentionne que « les choix de ces noms ont été opérés sur la base des critères pondérés préalablement définis », prenant en compte l'identité de la CEDEAO (40%), la signification (25%), la facilité de prononciation  (20%) et la créativité (15%).

Interrogé, le président de la Commission,  Jean-Claude Brou, a relevé que les ministres ont, au cours de la rencontre, « beaucoup insisté sur la convergence macroéconomique » au regard des tailles des différentes économies de la région.

La convergence, souligne-t-il, « dépend des efforts des pays et il y a des critères de premier rang et de deuxième rang » que les États membres de la CEDEAO « doivent continuer à respecter pour aller à cette monnaie unique ».

Évoquant la convergence macroéconomique 2018 de la Communauté, la réunion a noté que la région a enregistré « une croissance de 3,0% en 2018 contre 2,3% en 2017. Elle devrait connaître une croissance de 3,4% en 2019 ».

Le rapport fait, en outre, état de ce que les performances des Etats membres sont restées relativement stables par rapport à celles de 2017. Quant aux performances au niveau des critères primaires en 2018, il ressort que « la situation s'est détériorée pour le critère du déficit budgétaire ».

Pour le critère du déficit, « cinq pays respectent la norme contre sept en 2017. Par contre, l'on note (...)

Lire la suite sur APA


Adama Koné CEDEAO Abidjan Afrique de l'Ouest ECO




Educarriere sur Facebook