Assemblée parlementaire francophone : Soro, très fâché, adresse un long courrier à l'institut, ce qu'il dit d'Amadou Soumahoro, ses griefs contre ses pairs


L'ex-président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire très remonté contre ses pairs de l'Assemblée parlementaire francophone sur l'application des textes de ladite institution
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 07 juin 2019
  • Visites: 1103
  • Commentaires: 0
Une si longue lettre ! On pourrait l'intituler ainsi la dernière correspondance que l'ex-président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire a adressée à ses pairs de l'Assemblée parlementaire francophone et dont linfodrome.ci a reçue copie. Un courrier daté du 30 mai 2019.

Guillaume Soro n'est pas du tout content. L'ex-président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, président de la Région Afrique de l'Assemblée parlementaire francophone (APF) et Premier Vice-Président de l'APF, a écrit à ses pairs du bureau de cette institution pour formuler des griefs. Un courrier, accompagné par biens d'autres ayant précédé, dont linfodrome.ci a eu copies.

L'ex-chef du Parlement ivoirien a tenu à traduire par écrit une protestation à l'endroit de ses pairs de l'Apf portant sur ce qu'il qualifie de « faits suffisamment graves susceptible de compromettre l'image de notre institution ». De quoi s'agit-il ?

Renouvellement de la section ivoirienne de l'Apf

Guillaume Soro estime qu'il y a une violation des règlements, des principes et des valeurs qui devraient fonder l'action des membres du bureau à la tête de l'Apf. Des faits qui, selon lui, peuvent conduire à de graves dérapages. Abordant ces faits directement, le député de Ferkessédougou dénonce la composition d'une nouvelle liste de la section ivoirienne de l'Assemblée parlementaire francophone. Laquelle liste, différente de celle initiale telle que renouvelée en début de la législature en cours de 2016 à 20120, est conduite par, l'actuel chef du Parlement ivoirien, Amadou Soumahoro, comme président.

A propos, citant les textes en la matière, Guillaume Soro évoque des irrégularités et une illégalité de l'équipe mise en place par Amadou Soumahoro qu'il souligne avoir découvert sur le site internet de l'Apf. L'ex-chef du Parlement ivoirien fait noter plus exactement que le chapitre II des dispositions règlementaires de l'Apf portant ‘'Procédure d'adhésion et de constitution des dossiers'' du document portant ‘' Statuts et modalités d'adhésion à l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie'' ne peut opérer en l'espèce. « Alors, la question qui se pose est de savoir en vertu de quelles dispositions ou de quel événement institutionnel pertinent la section ivoirienne de l'APF, mise en place depuis le renouvellement de notre législature en début d'année 2017, voit-elle sa liste complètement changée en cours de la législature ivoirienne 2016-2020 ? »

Selon le plaignant, l'argument dont a pu se prévaloir son successeur à la tête de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire pour adresser une nouvelle liste de section à l'APF consisterait probablement à invoquer le changement intervenu à la tête de l'Institution à la suite de ma démission, le 8 février 2019. Sur la question, il convoque des dispositions du Règlement de l'Assemblée nationale ivoirienne, notamment ces articles 138, 139 et 140 qui, cite-t-il, indique que « c'est au moment de l'adhésion d'une section ivoirienne à l'APF ou au début de chaque nouvelle législature que le Président a le pouvoir de désigner les membres de ladite section ». Et ce, après avis du Bureau de l'Assemblée nationale.

Partant de ces textes, Guillaume Soro rappelle qu'au mois d'avril 2019, date de la publication sur le site de l'APF de la nouvelle section proposée par mon successeur, il ne pouvait être question d'une nouvelle adhésion d'une section ivoirienne de l'APF puisque l'adhésion date de 1967.  « L'Assemblée nationale ivoirienne n'était pas en début de législature au mois d'avril 2019 non plus, mais bien au contraire en pleine législature 2016-2020. Le Bureau de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, après ma démission du 8 février 2019, n'était pas encore constitué dans les normes de notre Règlement et le Bureau, non encore constitué, n'a donc pu être consulté en vue de la formation d'une nouvelle section. C'est évident ».Et Guillaume Soro de conclure sur ce volet : « Le règlement (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Guillaume Soro Amadou Soumahoro Côte d'Ivoire Ferkessédougou Afrique internet Assemblée Parlementaire de la Francophonie APF Assemblée nationale constitution



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine