Paralysie à l'université : le gouvernement ivoirien appelle à privilégier le dialogue

  • Source: APA
  • Date: jeu. 23 mai 2019
  • Visites: 1136
  • Commentaires: 0
Le gouvernement ivoirien a appelé, mercredi, les acteurs universitaires « à privilégier le dialogue et la négociation comme modes de prévention et de règlement des crises », en réponse à l'appel à une nouvelle grève lancée par la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d'Ivoire (CNEC) au sein des universités publiques du pays.

Selon le ministre de la communication et des médias,  Sidi Tiémoko Touré, Porte-parole du gouvernement, « au 21 mai 2019, le mot d'ordre de grève reste peu suivi même si des perturbations de cours sont à déplorer à l'Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) ainsi qu'à l'Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa (Centre-ouest) ».

La voie du dialogue est proposée à la suite des récurrentes grèves qui minent le secteur scolaire et universitaire par les autorités ivoiriennes.

« Face à cette situation, le Gouvernement invite les acteurs universitaires à privilégier le dialogue et la négociation comme modes de prévention et de règlement des crises afin de parvenir à des solutions favorables au déroulement normal des cours dans l'ensemble des universités publiques du pays », a-t-il insisté.

Au chapitre des revendications  de cette coordination figurent l'obtention de « des meilleures conditions de travail et une revalorisation des salaires, des primes de recherche, d'encadrement et de soutenance».

La CNEC dénonce le mode de désignation des autorit& (...)

Lire la suite sur APA


Université Félix Houphouët-Boigny Sidi Tiémoko Touré Lorougnon Côte d'Ivoire Daloa Gouvernement