Pays-Bas : Des secrets sur le séjour de Blé Goudé à La Haye, ce que la CPI lui impose


Charles Blé Goudé, président du Cojep, est en liberté sous conditions à La Haye, aux Pays-Bas.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 13 avr. 2019
  • Visites: 1124
  • Commentaires: 0
Charles Blé Goudé, ex-leader des jeunes patriotes, a été libéré vendredi 1er février 2019 par la Cour pénale internationale (Cpi), sous conditions, dont l'obligation de résider dans un État membre de la cour en attendant un éventuel procès en appel. Contrairement à l'ancien chef d'État, Laurent Gbagbo, que la Belgique a accepté de recevoir, Blé Goudé est toujours dans un hôtel à La Haye, aux Pays-Bas «dans l'attente d'un pays d'accueil». Son séjour néerlandais est capital pour ses partisans. Tous veulent savoir le quotidien du dernier ministre de la Jeunesse de l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo. Charles Blé Goudé a décidé de se consacrer « à ses enfants, à sa famille, durant le temps qui lui sera nécessaire», avait mentionné Martial Yavo, administrateur et porte-parole du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep), dans un communiqué publié début février 2019.

Selon une source généralement bien informée, les conditions imposées à Blé Goudé sont suivies à la lettre. «Il n'a pas le droit de sortir de son hôtel sans autorisation», a révélé notre source. «Son discours de la dernière fois a été visé par la Cour pénale internationale avant publication », a-t-elle ajouté. Le 27 mars 2019, dans une déclaration sur les réseaux sociaux, l'ex-détenu a assuré qu’il sera un «instrument au service de la paix» en Côte d’Ivoire et n’encouragera «aucune tentation de vengeance». Autre information sur le séjour de l'ex-leader estudiantin : « il n’y a que ses repas qui sont pris en compte par la Cpi ». 

Le jeudi 21 février 2019, les premières images de Charles Blé Goudé sont apparues sur facebook. Dans les rues de La Haye, il a été aperçu en compagnie de son épouse. Et la joie de retrouver sa famille, ses proches et surtout sa dulcinée, se lisait sur son visage. «Il avait obtenu une autorisation pour sortir faire des courses avec sa femme et ses enfants», croit savoir notre informateur.

Cela fait maintenant plus de deux mois que Charles Blé est en liberté conditionnelle. Mais, les conditions (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine