Plate-forme de l'opposition, réforme de la CEI, Guikahué : « Voilà pourquoi Soro n'a pas signé, la position de Gbagbo »
Le chef du Secrétariat exécutif du Pdci parle de Youssouf Bakayoko


Le professeur Maurice Kakou Guikahué y est allé sans langue de bois devant les militants du Pdci de Bingerville
  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 03 mars 2019
  • Visites: 2015
  • Commentaires: 0
Le chef du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda a été très direct dans son discours face au Forum des jeunes de son parti à Bingerville où il a été invité. Maurice Kakou Guikahué dit tout sur la plate-forme de l'opposition en préparation, y compris la participation de Guillaume Soro et de l'ex-président Laurent Gbagbo.

Invité du Forum des jeunes du Pdci-Rda, le samedi 02 mars 2019, à Bingerville, le professeur Maurice Kakou Guikahué n’a fait aucun mystère sur tous les initiatives en cours au sein de son parti aujourd’hui. Le chef du Secrétariat exécutif du parti septuagénaire y est allé sans langue de bois sur la plate-forme de l’opposition en préparation dont le premier acte aura été la signature, le vendredi 1er mars 2019, d’un document commun sur la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) par 27 formations politiques. Sur la question, alors que la polémique monte sur la participation de l’ex-président de l’Assemblée nationale démissionnaire, Guillaume Soro, le N°2 du Pdci a décidé de faire cette mise au point. « Le président Guillaume Soro est dans la plate-forme. On dit pourquoi Soro n’a pas signé ? C’est parce que Soro n’a pas de parti politique. Donc, ne regardez pas ce qui se passe à la télévision », a réagi le ministre Guikahué.

Le plus proche collaborateur du président Henri Konan Bédié a souligné également la participation de toutes les tendances du Front populaire ivoirien (Fpi) au projet lancé par le sphinx de Daoukro. Il a surtout révélé les démarches dans l’ombre engagée par le président du Pdci en vue d’aider cette formation politique à se réconcilier et à recréer son unité. « Bédié a décidé de réconcilier les Ivoiriens. Donc le président Bédié veut réconcilier la partie du Fpi d’Affi N’guessan et la partie du Fpi de EDS. C’est pour cela que nous fréquentons les deux. Parce qu’on est les ainés, et le président Bédié s’est donné pour mission de réconcilier ».

Le professeur Guikahué va plus loin en annonçant l’implication de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo dans le regroupement en cours. Un regroupement qui transcende les idéologies politiques pour penser le futur de la Côte d’Ivoire. « La plate-forme, on va faire plate-forme avec Gbagbo, et même je l’ai déjà dit, bientôt vous allez voir sur les écrans que je suis en train de saluer Laurent Gbagbo, parce que le passé est passé. Il y a un temps pour se battre, il y a un temps pour se réconcilier. Le temps des palabres est fi (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook