Armée ivoirienne / La création d'une nouvelle force spéciale annoncée inquiète, un député réagit : « On ne voit pas de raison qui justifie la création d'une telle force »


Le député Innocent Youté se sent interpellé par la situation sécuritaire, mais aussi de l'école ivoirienne
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 01 mars 2019
  • Visites: 2698
  • Commentaires: 0
De passage à notre rédaction, le député de Kouibly, Innocent Youté, s'est prononcé sur des sujets brulants de l'actualité dont la création d'une nouvelle force spéciale de lutte contre le grand banditisme et la menace sur l'avenir des enfants et des jeunes avec le blocage de l'école.

Le député Innocent Youté ne reste pas indifférent au développement de la situation socio-politique en Côte d'Ivoire. L'élu de la nation, qui rebondit régulièrement sur les sujets brûlants de l'actualité, s'est fait entendre sur des faits qui l'interpellent à ce jour. Il s'agit, notamment de l'information pourtant sur la création d'une nouvelle force spéciale dénommée ‘'Unité de lutte contre le grand banditisme'' (Ulgb) rendue publique par le confrère ‘'La Lettre du Continent'' et reprise par des journaux ivoirien.

Si de prime abord, l'on devrait être tenté de dire que c'est une reforme anodine au sein de l'armée, pour le parlementaire, en parcourant dans le fond l'article publié par le bimensuel panafricain, il y a des raisons de s'inquiéter. « Une unité de lutte contre le grand banditisme qui est composée uniquement que de militaires, dirigée par un officier, ancien commandant du bataillon blindé, et placée sous l'autorité directe du frère cadet du président de la République, ça peut donner de sérieuses inquiétudes. Je n'ai vu nulle part au monde où une unité de lutte contre le grand banditisme est composée uniquement de militaires et c'est ça qui inquiète ».

Le député de Kouibly se pose des questions, tout en espérant que des réponses seront données pour rassurer les citoyens ivoiriens. Il se demande si cette unité spéciale, dont LC dit être basée à l&r (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire ivoiriens développement




Educarriere sur Facebook