La centrale thermique Ciprel 5 d'un coût de 247,9 milliards FCFA sera construite à Jacqueville

  • Source: APA
  • Date: mer. 19 déc. 2018
  • Visites: 572
  • Commentaires: 0
La centrale thermique de la Compagnie ivoirienne de production d'électricité « Ciprel 5 » d'une capacité de 390 mégawatts pour un coût de 247,9 milliards FCFA sera construite à Jacqueville (environ 50 km à l'Ouest d'Abidjan), a annoncé le gouvernement ivoirien à l'issue d'un Conseil de ministre présidé, mardi, à Yamoussoukro (Centre) par le Chef de l'Etat Alassane Ouattara.

La centrale thermique à cycle combiné « Ciprel 5 », prévu dans la Commune de Jacqueville, est d’une capacité installée de 390 MW composée d’une turbine à gaz de 260 MW et d’une turbine à vapeur de 130 MW, pour une production d’environ 2 876 GWh, explique le communiqué final de ce Conseil de ministres.

« Le montant total des investissements s’élève à 247,9 milliards de francs CFA pour une projection en termes de création d’emplois estimée à 2 500 emplois directs en phase de construction et à 100 emplois directs supplémentaires en phase d’exploitation », ajoute le texte.

Le démarrage des travaux de « Ciprel 5 » est  prévu à la fin du 1er trimestre 2019 en vue de la mise en service de la turbine à gaz au 3è trimestre 2020 et de la turbine à vapeur au 3è trimestre 2021.

Par ailleurs, le gouvernement ivoirien a annoncé un projet de renforcement de la centrale thermique Azito par une capacité installée additionnelle « Azito phase 4 » de 253 mégawatts à cycle combiné.

L’Etat ivoirien a conclu en septembre 2016 avec Azito Energie un protocole d’accord, pour la réalisation d’une centrale thermique additionnelle à cycle combiné « Azito phase 4 » de 253 MW sur le site de la centrale Azito installée dans la commune de Yopougon, à l’Ouest d’Abidjan. Cette nouvelle centrale sera équipée d’une turbine à gaz de 179 MW et d’une turbine à vapeur de 74 MW, pour une production d’environ 2 000 GWh.

Le montant total des investissements s’élève à 225,8 milliards de franc (...)

Lire la suite sur APA



Educarriere sur Facebook