Situation sécuritaire : Près de 600 policiers et gendarmes grognent encore


Ils sont au nombre de 600. Des policiers et gendarmes issus des Forces armées des forces nouvelles (Fafn) réclament leurs « dus » à l’Etat.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 19 sept. 2018
  • Visites: 923
  • Commentaires: 0

C’est sur les ondes de la Bbc que les concernés ont exprimé leur requête le lundi 17 septembre 2018. A les en croire, il s’agirait du paiement entre autres de la prime de sécurisation du processus électoral de 2007 à 2011. « Nous sommes 600 policiers et gendarmes issus des FAFN qui ont été formés par l’Onuci selon les accords de Pretoria de 2005. Nous réclamons d’abord ce qui est notre profil de carrière et puis les 12 millions (F Cfa, Ndlr) que les militaires ont reçu l’année dernière. La prime représente la sécurisation de l’année dernière du processus électoral de 2007 à 2011. Tous les partis politiques étaient signataires des accords donc nous en comprenons pas pourquoi jusqu’à présent ce problème traine encore. », a confié l’un d’eux au confrère sous l’anonymat.

A relire: Armée nationale : 2168 soldats vont quitter les rangs

Sur la démarche, la source informe que les autorités compétentes ont depuis été saisi de la requête. D’ailleurs, ont-ils regretté, aucune décision allant dans le sens de la résolution du problème n& (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook