Pascal Affi N'Guessan : « L'alliance FPI-PDCI, c'est un vieux souhait qui va bientôt se réaliser »

  • Source: jeuneafrique.com
  • Date: vend. 17 août 2018
  • Visites: 1788
  • Commentaires: 0
Après la rupture du PDCI avec le RDR, le président du parti pro-Gbagbo annonce sa nouvelle alliance avec Henri Konan Bédié et des listes communes lors des prochaines élections locales.

Jeudi 9 août, après treize ans de compagnonnage, Henri Konan Bédié a officiellement rompu avec le parti du chef de l'État Alassane Ouattara. Dès le lendemain, tout sourire, il recevait Pascal Affi N'Guessan, le président de la branche officielle du principal parti d'opposition pour discuter d'une nouvelle alliance avec le Front populaire ivoirien (FPI).

Après des années de face-à-face, les deux hommes marchent-ils désormais main dans la main ? À la tête d'un parti divisé, en lutte contre de nombreuses figures pro-Gbagbo, dont Simone Gbagbo, libérée le 8 août, Affi N'Guessan assure que la recomposition du paysage politique ivoirien est en marche. Et espère bien en profiter dès les prochaines élections municipales et régionales, prévues le 13 octobre.

Jeune Afrique : Vendredi 10 août, vous êtes allé voir Henri Konan Bédié. Que vous êtes-vous dit ? 

Pascal Affi N'Guessan : Ensemble, nous avons noté sa rupture avec le parti présidentiel du Rassemblement des Républicains (RDR) et sa décision de ne plus s'associer au processus de parti unifié. C'est une bonne nouvelle car cette rupture met fin à une période difficile. Sous la houlette du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP[qui était composé du RDR et du PDCI], a échoué à réconcilier le pays, à promouvoir la bonne gouvernance, à lutter contre la corruption et la pauvreté. L'échec est patent.

"NOUS NE SOMMES PLUS AU STADE DES SPÉCULATIONS ! NOUS SOMMES EN TRAIN DE DISCUTER DE LA FORME DE CETTE NOUVELLE ALLIANCE"

Il était donc important qu'une alternative se construise et cela n'était pas possible sans le PDCI. Désormais, nous sommes en pleine recomposition du paysage politique. Il va être possible de constituer une nouvelle majorité très prochainement. Henri Konan Bédié a dit qu'il souhaitait créer une plateforme avec toutes les forces politiques qui le souhaitent. Cette visite était donc l'occasion de marquer notre disponibilité.

Lorsque vous lui avez dit être disponible pour une alliance, que vous a répondu Henri Konan Bédié ?

Nous ne sommes plus au stade des spéculations ! Nous sommes en train de discuter de la forme de cette nouvelle alliance. Dans les semaines à venir, cette plateforme va voir le jour, regroupant toutes les forces politiques désireuses de construire une nouvelle alternative.

Il est donc acté que vous en ferez partie…

Oui ! Je le dis depuis plusieurs années : en Côte d'Ivoire, il y a déjà eu deux alliances, FPI-RDR et RDR-PDCI. Il reste donc une dernière alliance, FPI-PDCI, pour que la boucle soit bouclée et je crois que le moment est arrivé. C'est un vieux souhait qui va bientôt se réaliser.

"CE N'EST PAS DU TOUT RETOURNER SA VESTE, C'EST ÊTRE TOUJOURS AU SERVICE DU PAYS"

Mais depuis 2011, vous n'avez eu de cesse de conspuer le PDCI, qui était au pouvoir avec le RDR. Que répondez-vous à ceux qui disent que vous êtes une girouette ? 

Mais non, c'est ça la politique ! Chaque époque a ses réalités, rien n'est figé. L'im (...)

Lire la suite sur jeuneafrique.com


Henri Konan Bédié Simone Gbagbo Alassane Ouattara Affi N'Guessan PDCI Front populaire ivoirien FPI RDR RHDP Houphouëtiste Rassemblement Côte d'Ivoire Afrique élections corruption opposition




Educarriere sur Facebook