Paix et réconciliation nationale en Côte d'Ivoire : Après sa rencontre avec Gbagbo, Evariste Méambly reçu à nouveau au Palais Bourbon, en France


Le président de ''Agir pour le peuple'' sur l'esplanade du Palais Bourbon, où il a été reçu, à Paris
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 04 août 2018
  • Visites: 781
  • Commentaires: 0
Après sa visite de 2017, le président du Conseil régional du Guémon, le député Evariste Méambly a été reçu une fois encore au Palais de l'Assemblée nationale française. Toujours au menu, sa campagne pour la paix et la réconciliation en Côte d'Ivoire.

Le président du Conseil régional du Guémon, le député Evariste Méambly, poursuit sa randonnée européenne pour recherche des appuis en vue de soutenir la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire. Le président du tout nouveau parti politique dénommé ‘’Agir pour le peuple’’ a été reçu, le mardi 31 juillet 2018, au Palais Bourbon, siège du Parlement français. Pour cette deuxième visite qu’il effectue en ce lieu, après celui d’octobre 2017, le parlementaire ivoirien a été reçu par M. Xavier Brun, Conseiller diplomatique de M. François de Rugy, le président de l’Assemblée nationale française. Evariste Méambly a profité de cette rencontre pour remettre à son hôte du jour des copies révisées de ses propositions de lois jumelles portant « amnistie » et « indemnisation des victimes des crises socio-politiques et des violations des droits fondamentaux » en Côte d’Ivoire.

Le 17 octobre 2017, M. Xavier Brun,recevait pour la première fois, M. Méambly Évariste, président du Groupe parlementaire ‘’Agir pour le peuple’’ transformé en formation politique. L’élu ivoirien avait longuement échangé avec son hôte sur la question de la réconciliation et de la paix en Côte d’Ivoire et avait justifié ses démarches par la « soif de paix et de réconciliation réclamée par les populations sans distinction aucune, qui vivent sur le sol de la Côte d’Ivoire ». Il avait déjà fait une présentation succincte de ces deux propositions de loi dont copies avaient été déposées au Parlement ivoirien pour le compte de son groupe parlementaire respectivement les 30 juin et 15 septembre 2017. Sa démarche à l’endroit des autorités françaises, aura également consisté à faire la promotion de ces deux propositions de loi en remettant une copie au Premier ministre Edouard Philippe et à un grand nombre (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook