Réforme de la CEI avant les élections : L'opposition veut contraindre le pouvoir à la discussion, un grand meeting de protestation annoncé, samedi à Yopougon


Abou Drahamane Sangaré et les partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo se mobilisent pour prendre part à la manifestation de samedi, à Yopougon
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 15 mars 2018
  • Visites: 1230
  • Commentaires: 0

L'opposition ivoirienne exige, avant toute organisation d'élections prochaines en Côte d'Ivoire, une réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) telle qu'exigée dans la décision rendue en 2017 par la Cour africaine des droits de l'Homme et du peuple (CADHP) . Ce mercredi 14 mars 2018, face à la presse, les dirigeants de la plate-forme Ensemble pour la Démocratie Souveraineté (EDS) - un coalition d'opposants proche de l'ex-président Laurent Gbagbo -, a animé une conférence de presse pour annoncer un grand mouvement de protestation pour exiger une discussion sur la situation de la Cei avec le pouvoir en place.

Georges Armand Ouégnin, président de Eds, en collaboration avec les partenaires de ladite plate-forme, notamment l'URD de la ministre Danièle Boni Claverie et le MFA du ministre Innocent Anaky Kobenan, ont réaffirmé, selon un communiqué produit par les dirigeants de la tendance du Fpi proche d'Abou Drahamane Sangaré, leur « désaccord avec la composition déséquilibrée et illégale de la Commission en charge des élections en Côte d'Ivoire ». Le conférencier a marqué l'opposition derme de sa structure ainsi que ses partenaires à l'organisation, par la Cei actuelle, de quelque élection que ce soit en (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Laurent Gbagbo Anaky Kobena Georges Armand Ouégnin Fpi EDS MFA Commission électorale indépendante Cei Côte d'Ivoire élections opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour