Évasion rocambolesque au parquet d'Abidjan : Voici le présumé cerveau


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 16 août 2017
  • Visites: 2883
  • Commentaires: 0
Le vernis qui couvrait la rocambolesque évasion de 20 détenus et déférés, le 8 août 2017, au violon du Tribunal d'Abidjan-Plateau, se craquelle.

Aujourd'hui, une idée, plus ou moins claire, des circonstances de la survenue de cet événement, s'étale au grand jour. Au centre, le meurtrier d'un officier des Douanes ivoiriennes. Une sombre affaire de gros sous, visant à obtenir la libération de ce détenu, placé en instruction au 3ème cabinet que dirige Mme Amoita, juge d'instruction, reste le fils d'Ariane de ces évasions massives opérées dans le pur style des scénarios hollywoodiens. Ce que le Procureur de la République, Richard Adou, a mis sur le compte «  d'une agression des agents de police en mission de déferrement au palais de justice d'Abidjan-Plateau, par des détenus qui venaient de recevoir des notification  en cabinet d'instruction », serait, en fait,  «  un coup savamment bien préparé », assure notre source.

« L'un des évadés est poursuivi pour le meurtre d'un officier des Douanes ivoiriennes », nous apprend cette source judiciaire, un haut magistrat, qui a requis l'anonymat, du fait de son droit de réserve. « Ce meurtrier du Douanier est en instruction au 3 ème cabinet de Mme Amoita », nous apprend encore notre source. Mme Amoita, en charge de l'instruction de l'affaire, est absente depuis quelques jours. « Seule, Madame la juge d'instruction, Amoita, peut le faire sortir de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca) pour la suite de l'instruction. Or, elle se trouve en vacance judiciaire depuis quelques semaines.

Sur le sujet; Evasion de prisonniers en pl (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Richard Adou Abidjan Plateau police




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour