Avant Gbagbo et Blé Goudé : Voici le temps mis pour les autres procès à la CPI


Fadi El Abdallah nous a donné des éléments de réponse…
  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 22 fév. 2016
  • Visites: 2617
  • Commentaires: 0
La durée du procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (Cpi) est jugée longue, notamment par les partisans des deux accusés. On parle de 3 à 4 ans.

Pour avoir une idée nette des procédures à La Haye, nous avons cherché à savoir le temps mis pour juger d'autres affaires précédentes devant la Cpi ; histoire de faire une comparaison avec le procès des deux Ivoiriens. Ainsi, nous avons envoyé, récemment, un mail au Porte-parole de la Cpi, Fadi El Abdallah. Et, il  nous a donné des éléments de réponse...

Il a indiqué que le procès de l'affaire le Procureur c.Thomas Lubanga Dyilo s'est ouvert le 26 janvier 2009, et le verdict a été rendu le 14 mars 2012. Quant à la peine, elle a été donnée le 10 juillet 2012. « Le 1er décembre 2014, la Chambre d'appel a confirmé, à la majorité des juges qui la composent, la décision déclarant la culpabilité de M. Lubanga ainsi que celle le condamnant à une peine de 14 ans d'emprisonnement », a fait savoir la Cpi

L'ouverture du procès de l'affaire le Procureur c. Germain Katanga a eu lieu le 24 novembre 2009. Le verdict et la peine ont été donnés respectivement le 7 mars 2014 et le 23 mai 2014. 

Mais Thomas Lubanga et Germain Katanga ont été transférés, samedi 19 décembre 2015, en République démocratique du Congo (Rdc), pour purger leur peine. « C'est la première fois que la Cpi désigne un État pour l'exécution des peines prononcées par la Cour », indiquait la Cpi dans un communiqué.

Germain Katanga avait été condamné à 12 ans de prison en mai 2014, pour complicité de crimes contre l'humanité. Il était poursuivi pour l'attaque en 2003, du village de Bogoro, dans le nord-est de la Rdc. Surnommé Simba, ou le "lion" de l'Ituri, il était accusé d'avoir réduit à néant ce village, dans une région en proie à des conflits interethniques depuis quinze ans. Germain Katanga était, pendant la guerre civile en Ituri (nord-est de la Rdc), le commandant des Forces de résistances patriotiques en Ituri (Frpi), une milice dont de nombreux membres, des ethnies Lendu et Ngiti, sont soupçonnés d'avoir participé à des massacres à caractère ethnique, dirigés contre les Hema. Lors de son procès, l'homme avait été blanchi des autres chefs d'accusation de viol comme arme de guerre et d'enrôlement d'enfants soldats. L'ancien chef de milice a déjà purgé huit des douze années de sa peine à La Haye. En novembre 2015, les juges de la Cpi ont réduit sa peine en raison de « sa bonne conduite en détention ».
Thomas Lubanga, 55 ans, ancien chef de milice, était le fondateur de l'Union des patriotes congolais (Upc). Il avait été condamné en 2012 à 14 ans de prison, pour avoir enrôlé des enfants de moins de 15 ans, en 2002 et 2003.

 

Un ex-milicien Congolais acquitté

Quant à l'affaire le Procureur c. Mathieu Ngudjolo Chui, on a assisté à l'ouverture du procès le 24 novembre 2009. Le verd (...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Charles Blé Goudé La Haye République démocratique du Congo Cour pénale internationale Cpi procès




Educarriere sur Facebook