Une soixantaine de cas de corruption portée à la connaissance de la Haute autorité pour la bonne gouvernance en 2015

  • Source: AIP
  • Date: vend. 12 fév. 2016
  • Visites: 2060
  • Commentaires: 0

La Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG), l'institution à l'avant-garde de la lutte contre la corruption en Côte d'Ivoire, a enregistré en 2015, 63 dossiers de dénonciation d'actes de ce type, a informé jeudi son président, Seydou Elimane Diarra.

M. Diarra présentait, comme disposent les textes l'instituant, le rapport d'activité 2015 de la HABG au Président de la République, Alassane Ouattara, dans le cadre d'une cérémonie solennelle à la salle Mosaïque du Palais de la présidence.

M. Seydou Diarra a décliné un rapport marqué par quatre axes. Au niveau du 3ème relatif à « l'application des mesures de répression en vue de sanctionner des comportements individuels contraires à la probité et qui discréditent l'ensemble de l'action publique », il a indiqué que son institution avait été saisie de 63 dossiers de plainte et de dénonciation d'actes de corruption, qui sont en cours d'examen. Six dossiers sur le nombre total ont déjà été transmis au procureur de la République afin qu'il conduise des enquête, a-t-il ajouté.

Le 1er axe des activités 2015 de la HABG, fondé sur l'opération de déclaration de patrimoines qu'a conduite la HABG, a vu par ailleurs l'enregistrement de 2581 personnalités assujetties sur un total de 4459 concernées selon son président. Rappelant à l'occasion le caractère obligatoire de l'acte, M. Diarra a exhorté les personnalités n'ayant pas encore déclaré leurs biens à le faire dans les meilleurs délais.

« L'avènement de l'Ivoirien nouveau devra être placé sous le sceau de l'exemplarité des premiers responsables », a-t-il noté, avant de redire l'engagement de son institution à œuvrer sans relâche pour un changement de mentalité et un renforcement de l'éthique dans la gestion des affaires publique.

Le Chef de l'Etat, recevant le rapport, a félicité l'ensemble des membres de la HABG avec à leur tête le président pour leurs actions qui ont contribué au renforcement de la bonne gouvernance en Côte d'Ivoire, favorisant notamment l'éligibilité du pays au programme Millénium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement américain.

Les engageant toutefois à persévérer dans l'effort « parce qu'il faut continuer de faire mieux en matière de bonne gouvernance », le Président Ouattara a spécialement appelé la HABG à renforcer le volet sensibilisation des populations de son action. Pour le chef de l'Etat, il s'agit pour l'Institution de participer à forger le nouvel Ivoirien qui sera notamment animé d'un esprit civique et aura la pleine conscience de ce qu'est le bien public.

kg/akn/cmas




Alassane Ouattara HABG Côte d'Ivoire MCC gouvernement corruption



Educarriere sur Facebook