Politique

Affaire « Ecoutes téléphoniques » / Daniel K. Duncan : « C'est une tempête dans un verre d'eau. Ça va se régler »

post-img

Daniel Kablan Duncan ne s'était pas prononcé sur l'affaire des écoutes téléphoniques qui brouille l'axe Ouaga-Abidjan. Pas plus qu'il s'est montré peu loquace depuis l'émission d'un mandat d'arrêt contre Guillaume Soro, le numéro 2 ivoirien, principale cible des écoutes.

Sur Radio France internationale, le chef du gouvernement ivoirien, présent au sommet de Davos, a dédramatisé, évoquant une « tempête dans un verre d’eau ». « Ça va se régler », a lâché un Kablan Duncan plutôt « zen ». Le Premier ministre ivoirien était l’Invité Afrique de Rfi, ce vendredi matin, mais déjà hier soir, la radio internationale proposait à ses auditeurs quelques morceaux choisis de l’interview. « Il faut être zen. Il faut garder son calme quand il y a ce genre de situation. Le président de la République, Alassane Ouattara, est allé à Ouagadougou pour participer à l'installation du président Kaboré. Nous avons une relation très très forte avec le Burkina Faso. Nous avons près de trois millions de Burkinabé qui vivent en Côte d'Ivoire. On a donc des liens de sang. Il faut faire en sorte que les vagues à court terme n'affectent pas le long terme. Et c'est ce qui va se passer, vous allez voir. Les relations vont se renforcer », a prononcé Daniel Kablan Duncan. Il ajoutait : « Nous avons beaucoup de coopérations dans les domaines, par exemple, ferroviaire où la ligne de chemin de fer Abidja (...)

Lire la suite sur L'Inter


Rfi radio Côte d'Ivoire don Abidjan Afrique Alassane Ouattara Guillaume Soro Daniel Kablan Duncan France Ouagadougou Burkina Faso gouvernement mandat d'arrêt ivoirien

Articles similaires