Nouveau Gouvernement : 36 ministres, cinq départs et neuf entrants


(Photo d'archives)
  • Source: fratmat.info
  • Date: mar. 12 janv. 2016
  • Visites: 3443
  • Commentaires: 0

Le Président de la république a procédé, ce mardi 12 janvier,  à la signature d'un décret portant nomination des membres du gouvernement. L'on note dans ce nouveau gouvernement, l'entrée de  neuf nouveaux ministres dont quatre femmes et la sortie de cinq ministres de même que cinq ministres ont changé de postes.

En ce qui concerne les ministres sortants, il s'agit des ministres Cissé Bacongo, Charles Koffi Diby, Babaud Darret, Gnénema Coulibaly et Albert Aggrey, ministre auprès du Président de la république chargé des relations avec les institutions de la république.

Au titre des ministres entrants l'on note Sansan Kambilé, garde des sceaux, ministre de la Justice,  louis André Dacoury-Tabley ministres des Eaux et forêts, Ramata Ly Bakayoko, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Koné ministre de l'Économie et des Finances,  Pascal Abina Kouakou, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration, Euphrasie Kouassi Yao, ministre de la Promotion de la femme, de la Famille et de la Protection de l'enfant,  Mariatou Koné, ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de l'Indemnisation des victimeset Paulette Badjo Ezoouehi, ministre des Droits de l'Homme et des Libertés publiques. Alain Richard Donwahi occupe désormais le poste de ministre auprès du Président de la république chargé de la défense.

Le ministre Albert Mabri Toikeusse perd son titre de ministre d'État et devient ministre des Affaires étrangères. Gnamien Konan  pour sa part devient ministre de l'Habitat et du Logement social. Et Moussa Dosso, le ministre d'État est désormais ministre de l'Emploi et de la Protection sociale.

Kaba Nialé quitte le poste de l'Économie pour le ministère du Plan et du Développement. L'ex-ministre de la Défense Paul Koffi Koffi, devient ministre de l'enseignement technique et de la formation professionnelle. Anne Désiré Ouloto pour sa part, occupe désormais le poste de ministre de la Salubrité urbaine et l'Assainissement.

D'autres ministres ont vu leur champ d'actions s'élargir. Il s'agit de Rémi Allah Kouadio qui en plus de l'Environnement, a en charge le portefeuille du développement durable. De Koné Nabagné Bruno qui devient ministre de l'Économie numérique et de la poste et de Sidi Tiémoko Touré qui devient ministre de la Promotion de la jeunesse, de l'Emploi des jeunes et du Service civique...

Lire la suite sur fratmat.info




Cissé Bacongo Kaba Nialé Charles Koffi Diby Sidi Tiémoko Touré Adama Koné Gnamien Konan Mabri Toikeusse Mariatou Koné Sansan Kambilé gouvernement Fonction publique



Educarriere sur Facebook